Ancelotti sur le banc
Carlo Ancelotti ne sera peut-être plus sur le banc parisien la saison prochaine | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Ancelotti : "Plus proche du titre"

Publié le , modifié le

Le titre de champion de France est "plus proche qu'avant" pour le Paris SG à l'issue de sa victoire à Rennes (2-0), samedi à l'occasion de la 31e journée de L1, qui lui redonne sept points d'avance en tête du Championnat, a déclaré son entraîneur Carlo Ancelotti.

Q: Le titre se rapproche-t-il  avec sept points d'avance à sept journées de  la fin ?
R: "Il est plus proche qu'avant, c'est vrai, avec sept points d'avance,  même si le Championnat n'est pas fini. C'était une victoire importante car  Marseille avait gagné (1-0 contre Bordeaux vendredi) . Nous avons fait du bon  travail, puis nous n'avons pas eu l'énergie nécessaire pour contrôler. Nous  avons eu beaucoup de problèmes dans les 20 dernières minutes car Rennes a  poussé, surtout sur les côtés. Mais l'important est de gagner ce match piège."

Q: Jérémy Ménez, auteur du premier but, a-t-il marqué des points dans  l'optique du quart retour de Ligue des champions contre Barcelone, mercredi ?
R: "Il a marqué un but fantastique, il a été un joueur-clé sur ce match. Il  a des qualités extraordinaires. Tout le monde connaît Ménez, quelque fois il  n'est pas +focalisé+ sur le match (concentré sur le match, ndlr). Mais c'est  Jérémy. Il a fait un bon travail pour l'équipe en première période, notamment  sur le côté gauche. Je connais ses qualités, c'est vrai qu'il n'a pas marqué  beaucoup de buts, mais il a toujours fait du bon travail pour l'équipe. Ce soir  il a marqué. C'est un  joueur qui peut nous aider à Barcelone."

Q: Ce match vous a-t-il permis de tirer des enseignements en vue de  mercredi ?
R: "Non. L'équipe est déjà prête. Je dois seulement choisir les joueurs qui  vont débuter, mais il n'y a pas de nouveaux enseignements à tirer après ce  match. J'ai voulu mettre une équipe avec de la fraîcheur. On est prêt pour  donner le meilleur de nous-mêmes. Tout le monde sait que ce sera difficile, je  ne sais pas combien de chances de passer nous avons. Il faudra être costaud."

AFP