Alou diarra rentre en France
Alou Diarra | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Alou Diarra, un retour à la Mavuba ?

Publié le , modifié le

Dans leur Grand Stade, les Lillois (10e) accueillent ce soir les Rennais (5e) en match d'ouverture de la 25e journée de ligue 1. Arrivé de West Ham en janvier après six petits mois passés en terre anglaise, Alou Diarra tiendra le milieu de terrain rennais. Il n'y croisera pas Rio Mavuba, toujours forfait, qui comme lui s'était relancé en France après s'être évaporé six mois à Villareal en 2007.

Internationaux et expérimentés en Ligue 1, Alou Diarra et Rio Mavuba, milieux de terrain infatigables et travailleurs, ont des parcours assez proches. Arrivé à Rennes en janvier après une demi-saison passée à West Ham, Alou Diarra, 31 ans, a eu le mal du pays. Comme Rio Mavuba, son homologue lillois de 28 ans qui s'était exilé six mois à Villareal en 2007, il fait parti de ces bons joueurs français qui n'ont pas su s'imposer à l'étranger et sont vite rentrés au bercail. Avant de passer par Marseille (2011-2012), où il n'était que l'ombre de lui-même, et de disparaître pour six mois en Angleterre, Alou Diarra s'est imposé comme le taulier de l'entrejeu girondin entre 2007 et 2011, faisant oublier celui qu'il avait la lourde tâche de remplacer : Rio Mavuba. Transféré en Espagne pour 7,5 millions d'euros, ce dernier ne gardera pas un souvenir impérissable de son passage compliqué en Liga. Pour se relancer après cet exil éclair, Rio Mavuba avait choisi le LOSC. Bien lui en a pris puisqu'il y gagne une place de titulaire et devient par la même un des artisans principaux du doublé Coupe-Championnat de Lille en 2011. Cela lui vaut d'être appelé par Didier Deschamps pour sa septième sélection le 15 août 2012. Un retour gagnant qu'Alou Diarra voudrait bien imiter à Rennes, et qui passerait par une bonne performance de sa part et des siens sur la pelouse lilloise.

Lille pour enchainer

A l'aller, les Rennais, alors 18e, s'étaient imposés face aux Lillois (2-0) et avaient amorcé leur remontée au classement. Désormais derrière les Bretons, le LOSC pourrait poursuivre la sienne en alignant une deuxième victoire de rang après son succès convaincant à Lyon le week-end dernier (3-1). Grâce au meilleur passeur du championnat, Dimitri Payet, qui revient à son tout meilleur niveau, Lille retrouve peu à peu celui qui était le sien les saisons précédentes. Malheureux à Paris malgré une bonne prestation (0-1), les Lillois ont confirmé leur regain de forme face à Lyon. Tenus en échec lors de leur dernier match à domicile face à Troyes (1-1), les Dogues comptent bien renouer avec le succès dans leur Grand Stade en Ligue 1, leur dernière victoire remontant au 22 décembre face à Montpellier (4-1). Pour ce faire, Rudi Garcia ne pourra pas compter sur Rio Mavuba touché au genou, ni Ryan Mendes, blessé à la cheville et indisponible pour plusieurs mois. En revanche, Nolan Roux fait son retour dans l'effectif. Il n'est cependant pas dit que l'entraîneur lillois l'aligne en pointe après la très belle prestation de Salomon Kalou à ce poste à Lyon il y a une semaine.

Les Rennais avec Pitroipa

La tâche ne sera cependant pas facile pour les hommes de Rudi Garcia qui affrontent ce soir des Rennais invaincus depuis cinq matches. Meilleurs dans le jeu depuis quelques semaines, notamment grâce à un Alessandrini en pleine forme, les Bretons se sont imposés dimanche dernier face à Toulouse (2-0), après deux nuls obtenus contre Marseille (2-2) et à Lorient (2-2). Ils pourront également compter sur le virevoltant Jonathan Pitroipa, de retour de la CAN dont il a été finaliste et élu meilleur joueur. 5e du championnat avec 40 points, à trois longueurs du podium, l'équipe de Frédéric Antonetti peut écarter un de ses adversaires dans la lutte pour les places européennes si elle s'impose face aux Lillois. A six points et cinq places de leur adversaire du soir, les Nordistes ne doivent donc pas rater le coche s'ils veulent rester dans la course.