Equipe de France Alou Diarra portrait
Alou Diarra dans la tourmente après son exclusion | AFP - JC Verhaegen

Alou Diarra suspendu six matches ferme

Publié le , modifié le

Le capitaine de Bordeaux a été suspendu pour six matches ferme par la commission de discipline de la Ligue du football professionnel pour avoir bousculé l'arbitre Wilfried Bien lors de la 9e journée du Championnat de France. "Si la bousculade est caractérisée, nous avons pris en compte le comportement de M. Diarra et ses excuses spontanées à l'arbitre, a expliqué Pascal Garibian, président de la commission. C'est un joueur équilibré".

"Il a réalisé tout de suite que ce n'était pas un geste à faire. On ne touche pas à un arbitre. Une faute grave a été commise. Le joueur s'en est rendu compte." Suspendu à titre conservatoire depuis le 21 octobre, le capitaine de l'équipe de France a déjà purgé trois matches et sera donc absent pour trois rencontres supplémentaires: Bordeaux-Valenciennes (6 novembre), Bordeaux-Nancy (13 novembre) et Arles-Avignon-Bordeaux (21 novembre). Son retour à la compétition en club est prévue pour le 27 novembre (15e journée du Championnat) contre Lille.

Le capitaine de l'équipe de France ne pourra donc pas, comme il le souhaitait, rejouer avant le match amical des Bleus contre l'Angleterre, le 17 novembre à Wembley. Lors de la 9e journée (Auxerre-Bordeaux, 0-1), Diarra avait été exclu après avoir bousculé M. Bien, qui venait de l'avertir pour un tacle. Il avait immédiatement présenté ses excuses à l'arbitre. Interrogé sur la clémence réclamée par le sélectionneur Laurent Blanc, M. Garibian a répondu: "Ce soir, nous jugions le capitaine bordelais". A la sortie de son audition jeudi, avant d'avoir connaissance de la sanction, Diarra avait déclaré à propos de son geste: "Je ne le ferai plus jamais, c'est la première fois que ça m'est arrivé dans ma carrière. Ca a été un réflexe de trop, je le regrette, je l'ai déjà dit. M. Bien sait que je me suis excusé. J'attends d'être fixé et j'espère retrouver la compétition le plus vite possible". La peine maximale est de six mois de suspension dans ce genre d'affaire.