ballon football pretexte filets 042010
. | AFP-Marcou

Al-Jazira Sport au secours de la L1

Publié le , modifié le

La chaîne qatarie, qui a déjà obtenu les droits à l'international, fait avec Canal + et Orange partie des trois candidats ayant répondu à l'appel d'offres portant sur les droits domestiques de diffusion du championnat, pour la période 2012-2016. Alors que les Canal + et Orange ne devraient pas s'enflammer, ce troisième larron pourrait redonner le sourire aux clubs de l'élite et à la Ligue Nationale de Football...

"Le comité de pilotage se réunira jeudi matin afin d'examiner les volets qualitatifs et financiers de ces offres. La LFP ne fera aucun commentaire jusqu'à la fin de la procédure en cours", s'est contentée de déclarer la Ligue dans un  communiqué.

Regarder le championnat de France sur une chaîne étrangère, ce sera déjà possible via le câble et le satellite à partir de la saison prochaine. Mais en extrapolant, les spectateurs français pourraient, pourquoi pas, être obligés de suivre la L1 sur cette même chaîne ! Nous n'en sommes pas encore là, même si en matière de gros sous, tout est possible. Avec 130 millions d'euros de perte au 30 juin 2010 les clubs professionnels ont besoin d'une somme estimée à près de 670 millions d'euros pour assurer leurs budgets. Avec Orange qui se retire des droits TV en 2012, Canal + qui a d'ores et déjà annoncé qu'il ne ferait pas de folie, et devrait se contenter de proposer la même somme que lors du dernier appel d'offres (465 millions d'euros annuels) voire moins, un vide restait à combler. Lorsque l'on sait que 58 % des ressources hors transferts des clubs de L1 viennent des droits TV, l'enjeu est de taille pour le football français.

Devant ce constat, le président de la Ligue Nationale de Football Frédéric Thiriez, sait que cette semaine de réflexion risque d'être décisive. Dans une telle situation, Al-Jazira Sport se pose en grand sauveur. Après avoir acheté les droits de diffusion à l'international pour 195 millions d'euros, la chaîne qatarie détenue par les mêmes hommes d'affaires que ceux qui sont devenus les actionnaires majoritaires du PSG, s'est posée en candidat pour les neuf  lots proposés. L'information est d'autant moins surprenante que depuis le début de l'année, le PDG d’Al-Jazira Sport, Nasser Al- Khelaifi, est venu à trois reprises au siège de la LFP. Déjà déclinée en langue anglaise, la chaîne aurait l'intention de se décliner en langue française... Si l'on ajoute également que le président de la République française, Nicolas Sarkozy, accessoirement fan du PSG, s'entend très bien avec l'émir du Qatar, Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani toutes les conditions sont réunies.

La LFP a indiqué que "l'acquisition d'un des cinq premiers lots premium assure à son attributaire de pouvoir proposer un match de chaque journée de championnat comprenant des affiches de grande qualité et un magazine." Concernant le sixième lot, celui-ci "garantit" la diffusion de l'intégralité des matches de Ligue 1, dont six matches en direct à chaque journée. Cher à Orange, le septième lot, est destiné à la diffusion des matches sur téléphones mobiles et tablettes. Enfin, les lots 8 et 9 "proposent des magazines, en VOD pour le lot 8 et en télévision pour le lot 9".

Ce lundi, les candidats ont remis deux enveloppes. Dans le premier plis, le candidat explique quels sont ses engagements, alors que le deuxième concerne l'offre financière. La Ligue a fait en sorte de pouvoir compter sur une somme minimum de 600 millions d'euros après avoir fixé à l'avance des prix de réserve sur les six premiers lots. Dans le cas où le montant total des prix de réserve n'est pas atteint, les lots dont les offres atteignent les prix de réserve seront attribués, et les autres reviendraient à CFoot, la nouvelle chaîne lancée par la LNF au mois de juillet. Sauf si les plis réservaient de mauvaises surprises, le Conseil d'administration de la Ligue devrait annoncer vendredi quels sont les heureux élus.

L'issue de la consultation est cruciale pour les clubs français dont le budget est alimenté à plus de 50% par les droits télévisés. Confrontés à la crise économique et à l'atonie du marché des transferts, les clubs ont creusé leurs pertes l'an dernier à près de 114 millions d'euros.

Lancée en 1996, la chaîne qatarie Al Djazira, dont le siège est localisé à Doha, diffuse pour l'instant en arabe et en anglais. Dans sa version anglophone lancée en 2006, elle est aujourd'hui accessible 24 heures sur 24 heures dans une centaine de pays.

La vraie surprise de cet appel d'offres concerne donc l'entrée dans la danse d'Al-Jazira qui semble prendre pied de façon plus formelle dans le football français. Signe de ses ambitions en France, la chaîne du Qatar a aussi "manifesté son intérêt" pour Orange Sport, l'une des chaînes payantes de l'opérateur télécom. Face à un Canal+ en position de force, la LFP n'avait pas caché miser fortement sur l'arrivée de nouveaux candidats pour tenter de conserver les 668 millions d'euros versés chaque année par le groupe de télévision payante et Orange depuis 2008. Ses vœux ont-ils été exaucés ? Fin mai, elle avait déjà attribué à Al-Jazira  les droits télévisés internationaux de la Ligue 1 pour la période 2012-2018 pour une somme estimée à 195 millions d'euros. Le football français suscite décidément l'intérêt du Qatar, soucieux de renforcer sa visibilité et sa crédibilité dans ce sport dans la perspective de la Coupe du monde en 2022. Qatar Sports Investments (QSI), un discret fonds d'investissement, a ainsi pris le contrôle du Paris-Saint-Germain fin mai après plusieurs mois de négociations. Reste à savoir si l'offre d'Al-Jazira sera suffisante pour venir concurrencer Canal+ sur son pré carré.

L'Appel à candidatures sur le site de la LFP

Romain Bonte