ballon football pretexte but main gardien 052010
. | AFP

Al-Jazira et Canal + s'offrent la Ligue 1

Publié le , modifié le

Le groupe français Canal+ et la chaîne qatari Al-Jazira Sport ont acquis les droits audiovisuels du Championnat de France de Ligue 1 pour 510 millions d'euros par an, a annoncé la Ligue de football, qui avait lancé un appel d'offres pour la période 2012-2016.

Canal+ s'est porté acquéreur des lots 1, 2, 3, et 4, pour lesquels le prix de réserve fixé par la LFP s'élevait au total à 420 millions d'euros, a expliqué le président de la Ligue Frédéric Thiriez. Al-Jazira Sport, nouvel entrant qui avait déjà acquis le mois dernier les droits de la L1 sur l'international, s'est de son côté positionné sur le lot 5, dont le prix de réserve était de 90 millions d'euros. "Les prix de réserve ont été atteints sur ces cinq lots", a déclaré M. Thiriez. "L'attribution des lots aboutit à une répartition assez simple: Canal+ aura deux matches, le samedi à 17 heures et le dimanche soir, Al Jazira aura deux matches, le vendredi soir et dimanche 14 heures", a ajouté le patron de la LFP. "Nous sommes à la mi-temps du match, la première mi-temps s'est bien passée mais il y a encore du travail à accomplir", a-t-il encore déclaré. En effet, les lots 6 à 9, qui concernent notamment les droits mobiles et les matches à la demande, n'ont pas été attribués, les prix proposés ayant été jugés insuffisants. "Nous poursuivrons la réflexion sur la commercialisation de ces lots", a déclaré M. Thiriez.

"Nos règles d'appel à candidatures donnent de la souplesse, a-t-il ajouté. Il peut y avoir transmission des droits invendus à CFoot mais il y aura aussi des discussions avec nos partenaires. Nous devons avoir un peu de temps pour la réflexion. Si les lots ne sont pas vendus, ils seront sur CFoot mais on a un peu de temps. Ne nous précipitons pas. Avançons sagement." Le président de la LFP a aussi tenu à saluer l'entrée d'un nouvel acteur dans le paysage audiovisuel de la L1. "Al Jazira est un partenaire respectable et respecté dans le monde entier, lequel s'engage sur un partenariat de long terme. Thiriez a d'ailleurs souhaité prendre le contre-pied des déclarations de la ministre des Sports Chantal Jouanno et du ministre du Budget François Baroin, qui avaient affirmé préférer des opérateurs français.

"La préférence nationale ne s'applique pas à un appel d'offres régi par la loi, a expliqué le président de la LFP. Les bavardages sur le sujet m'ont surpris. Orange se retire du football. Orange est une société qui a pour actionnaire l'Etat. Si la concurrence nationale n'existe pas, l'Etat actionnaire peut se poser des questions. Nous ne faisons aucune discrimination entre les candidats et nous sommes fiers de nouer un partenariat avec un groupe mondial respectable et respecté." "Il n'y a pas de quotas dans le football", a lancé dans un sourire Jean-Pierre Louvel, le président de l'UCPF (le syndicat des présidents de clubs). M. Thiriez a également indiqué qu'Al Jazira allait "créer une chaîne" qui sera diffusée "sur l'ensemble des supports" et "démarrera en janvier".

De son côté, le président du directoire de M6 et actionnaire principal de Bordeaux, Nicolas de Tavernost, a ainsi qualifié de "très beau résultat pour tout le monde" ces appels d'offre. "C'est un compromis astucieux", a commenté M. Tavernost. "La L1 sera mieux exposée. Et il reste encore la possibilité d'améliorer le chiffre de 510 millions. Maintenant, il faut s'attaquer au vrai problème, qui est la répartition des droits de la Ligue 1", a-t-il ajouté. "Je suis partisan d'une Ligue 1 à 18 clubs avec une répartition différente. Ce premier résultat semble globalement satisfaisant pour les opérateurs et les acteurs du football professionnel", a-t-il conclu.

Gilles Gaillard