Ajaccio Zubar Ravanelli
L'Ajaccio de Zubar et Ravanelli | PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Ajaccio et Montpellier font 1-1

Publié le , modifié le

Ajaccio et Montpellier se sont quittés sur un match nul 1-1 en match décalé de la 8e journée de Ligue 1. Les Corses avaient très mal débuté la rencontre en concédant l'ouverture du score sur penalty (Cabella 10e) avec l'exclusion de Gonçalves. L'ACA a réagi grâce à Zubar (36e). A noter que les Héraultais ont également écopé d'un carton rouge (Jebbour). Ce nul n'arrange aucune des deux équipes. Montpellier est 11e (9 pts) et Ajaccio 16e (7 pts).

Il se passe toujours quelque chose à Ajaccio ! Que ce soit sur la touche avec l'exubérant Fabrizio Ravanelli ou sur le terrain avec une équipe sur le courant alternatif. Face à Montpellier, l'ACA a commencé par prendre le jus. Une relance raté et Cabella qui sert Camara à six mètres. Sur sa ligne, Gonçalves sauvait de la main. Pénalty, exclusion et but de Cabella, les Corses se prenaient le doigt dans la prise après seulement dix minutes (0-1, 10e). Mais Ajaccio n'est jamais aussi dangereux que lorsqu'il est révolté ! Trois minutes après le but, Zubar plaçait une première tête croisée sur la barre (13e). Le match devenait électrique avec beaucoup de rythme et d'agressivité.

Jourdren décisif

Bouillant, Cabella donnait le tournis aux Corses mais Ochoa tenait bon ses cages. Et sur un long coup franc de la droite, Zubar égalisait de la tête (1-1, 36e). Egalité au score et bientôt sur le terrain. Auteur d'une grosse faute sur Popescu, le Montpelliérain Djebbour recevait un carton rouge. Cela avait le don de décupler les forces corses mais après la pause, le jeu s'équilibrait. Chacun avait sa chance d'emporter le morceau. Les deux équipes pouvaient remercier leur gardien, Ochoa et Jourdren, de préserver ce petit point. Mention spéciale au portier du MHSC qui sortait deux parades face à Lasne et Camara à la dernière minute (90e).

Réactions

Fabrizio Ravanelli (entraîneur de l'AC  Ajaccio): "On a encore fait un gros match ce soir. Les joueurs ont été au  rendez-vous physiquement et surtout mentalement. Ils ont bien débuté la rencontre, mais l'expulsion de Claude Goncalves a fait du mal. Ils ont, toutefois, su trouver les ressources mentales pour revenir. Je pense même que l'on méritait les trois points. Après la pause, ce fut plus difficile car les deux équipes étaient fatiguées. En seconde période, nous avons cherché à conserver notre équilibre. On a essayé de l'emporter mais il était surtout  important de ne pas perdre. A la différence d'Evian, on a su réagir rapidement  malgré l'infériorité numérique. Avant les deux matches, j'aurais signé pour quatre points mais on ne va pas faire la fine bouche, le bilan est satisfaisant. J'ai toujours dit que les deux premiers mois de compétition seraient difficiles. On a trouvé notre rythme et la confiance revient. Il faut continuer sur cette lancée car la saison est encore longue".
   
Jean Fernandez (entraîneur de Montpellier): "Je suis très déçu car je pense  que l'on aurait pu tuer ce match quand nous étions en supériorité numérique. On  avait fait le plus dur en ouvrant le score mais, à onze contre dix, on avait le  match en mains, quelques opportunités et on n'a pas su les saisir. C'est  dommage. Je pense que le deuxième carton jaune de Jebbour est sévère. Il  compense l'expulsion du joueur d'Ajaccio. A dix contre dix, Ajaccio a poussé et  j'ai eu très peur car s'ils avaient fait la deuxième mi-temps sur le même  rythme, ils l'auraient sans doute emporté. On est déçu. Sur les trois matches, Evian, Rennes et Ajaccio, on aurait dû compter neuf points, on en a que trois,  c'est rageant. On arrive pas à plier les matches et c'est là-dessus qu'il  faudra travailler".

Vidéo : le résumé du match

Voir le classement de Ligue 1 à l'issue de la 8e journée