Adrien Rabiot PSG
Le joueur du PSG Adrien Rabiot retenu par les réservistes | AFP - PATRICK HERTZOG

Adrien Rabiot, ce retour qui fait du bien

Publié le , modifié le

Le début de saison d'Adrien Rabiot a été tronqué par une blessure et l'imbroglio lié à sa situation contractuelle. Cette période trouble semble désormais derrière lui et à 19 ans, il pourrait enchaîner une troisième titularisation de suite, après celle à Metz et contre l'Ajax, lors de la réception de l'OGC Nice samedi à 17h au Parc des Princes. Une bonne nouvelle pour celui qui, de l'aveu même de son entraîneur, a besoin de jouer. Et de faire oublier les polémiques.

Voir la fiche du match PSG-Nice

Deux titularisations en deux matches, Adrien Rabiot vit une période faste après avoir manqué les trois premiers mois de la saison. En 149 minutes disputées à cheval entre le déplacement à Metz (succès 3-2) et la Ligue des Champions (victoire contre l'Ajax 3-1), le jeune milieu de terrain a pu constater que Laurent Blanc ne lui tenait pas rigueur de la longue période trouble que le joueur a vécu. Entre une blessure à un pied qui l'a éloigné huit semaines des terrains et une prolongation de contrat qui a mis - beaucoup - de temps à arriver, le joueur n'apparaissait pas dans le groupe du PSG. La signature d'un nouveau contrat à la fin du mois d'octobre jusqu'en 2019 a provoqué le retour du gaucher dans la lumière. Un retour dont s'est réjouit Laurent Blanc qui n'a pas hésité à le titulariser le 21 novembre dernier contre Metz, poussé également par les nombreuses absences (Motta, Cabaye, Verratti) au milieu de terrain. La fin d'un long tunnel pour Rabiot dont la dernière titularisation avec le PSG remontait au mois de mai dernier.

Besoin de temps

Mais le plus dur ne fait peut-être que commencer pour le jeune Parisien. Car s'il a prolongé devant les arguments de Nasser Al-Khelaïfi qui lui a assuré qu'il "était le futur du club", il va devoir désormais se faire une place dans la rotation du PSG, dans un secteur où le talent ne manque pas. Pour cela, il devra compter d'abord sur lui en étant performant, mais il peut aussi compter sur son entraîneur Laurent Blanc, qui croit en lui. "Je ne pense que du bien d’Adrien Rabiot et de son retour mais il a besoin de compétition, n’oublions pas qu’il a été tenu écarté des terrains pendant huit semaines. Il a besoin de jouer pour revenir à son meilleur niveau", a assuré le technicien en conférence de presse. Cette confiance, il l'a matérialisé par deux titularisations successives qui en appellent d'autres. "Il faut essayer de le titulariser le plus possible, lui donner du temps de jeu".

"On connaît ses qualités, il peut jouer aux trois postes du milieu, c'est un joueur de +box to box+ (surface à  surface)", a détaillé Blanc. En difficulté face à l'Ajax dans les premières minutes, il est peu à peu monté en puissance avant de céder sa place à Clément Chantôme à la 75e minute. Lors de ses deux matches, il a donné le "maximum" a reconnu Blanc, et a terminé sur les rotules. Un déficit physique qui pourrait poser soucis selon l'entraîneur. "Il a envie de jouer, il a l’opportunité de jouer à cause des blessures. Même s’il a donné le maximum à Metz et contre l’Ajax, il a besoin d’avoir des matches en plus dans les pattes. C’est une problématique parce qu’on a une obligation de résultats. Ils sont plusieurs dans ce cas. Seulement, le collectif a besoin de victoires. On va essayer de jongler avec ça, de donner du temps de jeu à ces joueurs sans que les résultats collectifs en pâtissent", a-t-il expliqué.

Concurrence

Adrien Rabiot sait donc qu'il aura du temps de jeu dans les mois à venir. Il sait également qu'il devra se montrer patient puisque Laurent Blanc n'a pas non plus oublié d'évoquer cette concurrence. La même qui l'avait fait douter de son futur au PSG. Celle qui l'avait poussé à envisager très sérieusement un départ à la Roma cet été. "Pour l’instant, Adrien est avec nous. Il a signé 5 ans, c’est un signe fort. Entre ses désirs et les obligations du club, il faudra réfléchir. En ce qui me concerne, je compte énormément sur lui. Je l’ai prouvé en le titularisant, et pas seulement à cause des blessures. Pour moi, il représente l’avenir du club". Mais derrière les éloges se cache une mise en garde.

"C’est un joueur que j’apprécie beaucoup mais qui doit comprendre qu’il doit aussi travailler beaucoup pour être titulaire au Paris SG. Il doit travailler. Il y a beaucoup de joueurs de qualité dans son secteur de jeu. Peu de joueurs de son âge sont titulaires dans les plus grands clubs d’Europe. Citez-les moi... Vous verrez qu’il n’y en a pas beaucoup. Il faut qu’il prenne conscience de ça. Il y a beaucoup de choses à faire avec Adrien, ça nécessitera du temps, ça demandera de la détermination. Pour ma part, je n’envisage pas un départ au mois de janvier ", a-t-il conclu. A peine revenu et déjà au centre des attentions, Adrien Rabiot est un cas à part. A lui de faire parler de ses prestations et non plus de son avenir ou de sa situation.

Benoit Jourdain @BenJourd1