Monaco - Toulouse - Abidal
Monaco face à Toulouse | AFP - VALERY HACHE

Abidal croit au Mondial

Publié le , modifié le

Le défenseur de Monaco, Eric Abidal, hospitalisé durant deux jours début mars et de retour dans le groupe qui se déplace à Lyon dimanche, a expliqué qu'il allait "très bien" et qu'il croyait encore "au Mondial".

"Je vais très bien, a assuré Abidal lors d'une conférence de presse. C'était dur mais ça va". "J'ai eu une grippe et j'ai eu du mal à me soigner. Je ne peux pas prendre de paracétamol. C'est un peu particulier, surtout quand tu as été transplanté, tu ne dois pas prendre de risque. Au dessus de 39 degrés il faut hospitaliser. Le médecin a donc pris la bonne décision. Il fallait contrôler par rapport à mes antécédents. Cela a été fait et RAS",  a-t-il expliqué.

"Capable de revenir à mon meilleur niveau"

Le capitaine de Monaco, greffé du foie le 10 avril 2013, a précisé ne pas avoir été effrayé par ce retour à l'hôpital. "Pendant la première année après mon opération, c'était souvent le cas, a-t-il souligné. Mais cela faisait un petit moment que je n'avais pas été hospitalisé." Revenant sur les interrogations qui peuvent exister sur les raisons de son retour à la compétition à la suite de cette transplantation, Abidal a dit: "Le  foot, c'est : un, mon travail, deux, ma passion, trois, j'ai le droit aussi d'avoir la grippe comme tout monde (...) Mais cela ne change rien, je veux m'éclater sur le terrain." Concernant ses prestations moins convaincantes avant son état grippal, Abidal a reconnu que ses difficultés pouvaient être autant physiques que psychologiques. "J'ai loupé quelques matches, j'étais un peu moins en jambes, a-t-il lancé. Sur le plan psychologique, j'ai également discuté avec un médecin qui me suit depuis le début. Il m'a dit qu'il faut être vigilant, il peut y avoir un contre-coup après l'euphorie du retour à la compétition en début de saison. Mais j'y crois peu."

J'y crois", a poursuivi le défenseur en évoquant sa présence avec l'équipe de France à la Coupe du monde. "On accentue toujours le côté négatif, a-t-il dit. Je suis capable de relever la tête et de revenir à mon meilleur niveau. J'ai bien récupéré, effectué une bonne semaine de travail. J'espère être au meilleur niveau très vite."

AFP