7e journée : L'OM et Gignac continuent de flamber

7e journée : L'OM et Gignac continuent de flamber

Publié le , modifié le

L’OM a parfaitement ouvert cette 7e journée de Ligue 1 en s’imposant 5-0 sur la pelouse de Reims. André-Pierre Gignac et André Ayew ont inscrit un doublé, le premier s’envole au classement des buteurs tandis que son club est au moins assuré de partager le fauteuil de leader au soir de cette journée.

L’OM continue d’impressionner. Les hommes de Marcelo Bielsa ont enchaîné un cinquième succès d’affilée en y ajoutant la manière, une nouvelle fois. Face à Reims, les Phocéens ont attaqué la rencontre tambour battant. Au bout de 20 minutes, ils menaient déjà 2-0 grâce à un doublé d’André-Pierre Gignac, qui tape de plus en plus fort à la porte de l’équipe de France. Puis au retour des vestiaires, il aura fallu sept minutes à André Ayew pour imiter son buteur. Le dernier but a été marqué par Gianelli Imbula d’une frappe lointaine. Pour Reims, la déroute est aussi forte que l’impression laissée par leurs adversaires.

Au Stade Auguste-Delaune, l’OM a poursuivi sa marche en avant. Quatre buts contre Nice, trois à Evian, trois face à Rennes et donc cinq sur la pelouse de Reims. Depuis son départ poussif (1 point pris sur 6), l’OM tourne à plein régime dans le sillage du meilleur buteur du championnat, André-Pierre Gignac. L’attaquant caracole en tête du classement (8 réalisations en 7 rencontres) suite à son troisième doublé de la saison. Il n’a pas fallu longtemps à l’attaquant pour faire trembler les filets rémois. S’il a d’abord raté la première occasion qui se présentait à lui – un penalty –, dans la continuité de l’action, il a parfaitement catapulté de la tête un centre de Benjamin Mendy (8e minute). Et douze minutes plus tard, il était bien placé pour pousser au fond une frappe détournée de Thauvin. Une pointe efficace devant, mais aussi un collectif qui commence à trouver ses marques à l’image d’un duo Payet-Imbula étincelants dans le cœur du jeu, l’OM a affiché un visage très encourageant durant 45 minutes.

Imbula récompensé

Malgré la débauche d’énergie déployée dans un pressing incessant dès la perte de balle, les Marseillais ont continué à appuyer sur l’accélérateur. Les occasions se sont multipliées (Ayew 22e, Thauvin 27e) et au retour des vestiaires, André Ayew y est lui aussi allé de son doublé. En l’espace de sept minutes (52e et 59e), le Ghanéen a fait aussi bien que Gignac, d’abord de la tête après un centre de Dja-Djédjé avant de conclure d’un subtil coup du foulard de près, suite à une frappe repoussée de Thauvin. Après la frappe lointaine de Imbula qui a trompé Agassa (74e), le dernier quart d’heure aura été un long chemin de croix pour Reims, qui n’aura porté le danger que de rares fois sur le but de Steve Mandanda (70e, 73e). Toutefois, le score n’évoluera plus malgré quelques situations chaudes pour le nouvel entrant, Michy Batshuayi (88e). En attendant la rencontre de Bordeaux jeudi soir à Saint-Etienne, l'OM est solidement accroché à son fauteuil de leader avant son premier gros test, dimanche au Vélodrome face aux Verts.

Benoit Jourdain @BenJourd1