7e journée : Le PSG se rassure un peu face à Caen

7e journée : Le PSG se rassure un peu face à Caen

Publié le , modifié le

Le PSG a décroché sa première victoire à l’extérieur en championnat en s’imposant sur la pelouse de Caen (2-0) grâce à des buts de Lucas et Marquinhos. Sans être convaincants dans le jeu, les Parisiens ont retrouvé la recette du succès après trois matches nuls toutes compétitions confondues.

Paris n’est pas forcément guéri et flamboyant, mais Paris a gagné. A Caen, les hommes de Laurent Blanc ont mis fin à cette série de trois matches sans victoire. Privé de Zlatan Ibrahimovic, Paris s’en est remis à ses jeunes Brésiliens puisque Lucas, auteur de son deuxième but de la saison, et Marquinhos sur corner ont marqué. Avec ce succès – et en attendant la rencontre entre Saint-Etienne et Bordeaux jeudi soir – le troisième en sept journées, le PSG revient à la deuxième place de Ligue 1 à trois points du leader, l’OM.

Sans Ibrahimovic, le PSG n’a pas tardé à se montrer dangereux. Dès la 5e minute, Edinson Cavani plaçait sa tête bien captée par Rémy Vercourtre. Le duel entre l’Uruguayen et l’ancien gardien lyonnais aura animé la rencontre. Surtout la fin de la première période puisqu’en deux minutes, « el Matador » a eu l’occasion de marquer. Mais quand Vercoutre n’était pas sur la trajectoire (44e), c’est sa frappe qui fuyait le cadre (46e). Heureusement pour les Parisiens, Lucas s’était chargé un peu de tout durant ce premier acte. Principal détonateur du jeu, le Brésilien a été virevoltant, se jouant de deux défenseurs avant de tromper Vercourtre d’une frappe puissante (18e). Le Brésilien a eu l’occasion de mettre un doublé après un nouveau festival côté droit, mais sa frappe à cette fois été détournée par le gardien caennais.

Flottements

Lors des trois précédentes rencontres (Rennes, Ajax et Lyon), Paris aussi avait mené au score avant de se faire rejoindre. Caen a eu les occasions pour jouer le même tour, preuve que le club de la capitale ne transpire toujours pas la sérénité. Mais Sirigu a détourné les tentatives d’Adeoti (35e) ou de Duhamel (76e). Quand le portier italien n’était pas sur la trajectoire, les joueurs caennais ont manqué de précision à l’image de cette tête de Duhamel, seul dans les six mètres (47e), ou de cette frappe de Koïta (67e). Si le PSG n’a pas cédé, il a aussi réussi à se mettre à l’abri grâce à Marquinhos qui a repris de la tête un corner de Bahebeck (57e). Après avoir fait le break, Paris n’a pas su mettre ce troisième but malgré une nette domination dans le jeu et quelques situations de contres mal négociées par ses attaquants (Pastore à la 88e). En tout cas Laurent Blanc peut souffler, Paris a repassé la marche avant mais devra confirmer l’embellie face à Guingamp samedi soir. Face aux Bretons, le PSG pourra conserver son invincibilité puisqu'il est, après la défaite de Lille à Nice, le dernier club à ne pas avoir perdu en Ligue 1.

Benoit Jourdain @BenJourd1