Sébastien Squillacci (SC Bastia) buteur face à Nice
Sébastien Squillacci (SC Bastia) buteur face à Nice | PASCAL POCHARD-CASABIANCA - AFP

11e journée: Bastia calme Nice

Publié le , modifié le

Le Sporting Club de Bastia a battu l’OGC Nice 1-0 lors de la 11e journée de Ligue 1. Les Aiglons redescendent sur terre après avoir battu l’OM la semaine dernière. Rennes s’est amusé à Toulouse (5-0) et Guingamp a renversé Ajaccio (2-1) pour confirmer son bon début de saison.

Claude Puel et l’OGC Nice se voyaient bien confirmer leur belle victoire face à l’OM vendredi dernier (1-0) mais ils sont tombés sur une équipe bastiaise qui a vendu chèrement sa peau. L’ouverture du score par Sébastien Squillaci peu après la demi-heure de jeu est somme toute logique au vu de la physionomie de la rencontre. Peu d’occasions de but dans ce match avec deux blocs équipes bien en place. Iil a fallu attendre l’heure de jeu pour voir Landreau s’employer. Bien décalé bar Brüls, Digard oblige l’ancien Parisien à se détendre pour sauver son camp.

L’heure de jeu aura d’ailleurs été un moment difficile pour Bastia. Coupable d’une semelle sur le bassin de Pejcinovic, Gianni Bruno est logiquement expulsé par Monsieur Jaffredo. A dix, on craint pour Bastia mais ni Brüls, ni Eysseric ne parviennent à égaliser. La fin de match est tendue et l’arbitre de la rencontre doit faire preuve d’une grande psychologie pour que le match ne dégénère pas. Malgré tout le match s'est terminé à dix contre dix avec l'expulsion de Traoré côté niçois pour deux cartons jaunes. Pour Furiani, l'important est ailleurs. Le Sporting l'emporte sur l'OGC Nice.

Le festival rennais

On avait quitté Romain Alessandrini sous les sifflets du Stade de la Route de Lorient, l’ancien Clermontois s’est redonné de la confiance en ouvrant le score pour Rennes sur la pelouse de Toulouse. Alessandrini n’avait plus marqué en Ligue 1 depuis le 10 février, avant sa terrible blessure au genou. Les joueurs de Philippe Montanier se sont d’ailleurs éclatés au Stadium. Avant la pause, le match était déjà plié avec deux nouvelles réalisations de Bakayoko et de Kadir mais Oliveira a encore un peu plus enfoncé le clou pour le but du 4-0 d’abord peu après l’heure de jeu et pour le cinquième dans les dernières minutes. Le Portugais compte désormais six buts en Ligue 1 cette saison. Rennes n’avait plus gagné en Ligue 1 depuis le 21 septembre dernier (2-0 face à Ajaccio).

Une autre équipe bretonne s’est distinguée ce soir. Dans un match du bas de tableau face à Sochaux, Lorient s’est donné un bon bol d’air et sort de la zone rouge grâce à un succès 2-0 sur les Doubistes. Aboubakar, pour son cinquième but de la saison, puis Jouffre donnent un peu de répit à Christian Gourcuff. Le technicien breton n’est plus en odeur de sainteté du côté de Lorient. Qui sait quelle conséquence aurait eu une défaite face à un adversaire direct ?

Guingamp renversant

La Bretagne n'aura pas fait mentir le fameux dicton « jamais deux sans trois » ce samedi soir. Après voir été mené au score par Ajaccio, après un but d'André, Guingamp s'est arraché pour dominer Ajaccio à domicile. Fabrizio Ravanelli et ses hommes n’avaient d’autres choix que de l’emporter mais ils ont vu Beauvue réaliser une bicyclette fantastique pour égaliser puis Diallo donner l'avantage à son camp. L'En-Avant est désormais cinquième du classement. Impensable il y a un mois ! De manière assez incroyable, les trois promus sont dans le top 6 de la Ligue 1 ce samedi soir. Ajaccio est englué à la 18e place, occupée par Evian-Thonon Gaillard avant cette 11e journée.

Evian justement a livré une performance décevante à domicile face à la lanterne rouge Valenciennes mais s’en est finalement sorti grâce à une énorme erreur d’Angoua. Sur un dégagement d'Hansen, le défenseur nordiste a raté sa tête et lancé Sougou dans la profondeur. Le joueur prêté par l’OM ne s’est pas fait prier pour ouvrir le score. C’est cruel pour VA qui a eu les occasions pour marquer, d’abord par Le Tallec en début de rencontre et par Nguette à la 66e qui, seul à trois mètres des buts, n’est pas parvenu à trouver le cadre. Le Stade du Hainault aura beau eu pousser ses couleurs, la lanterne rouge ne décolle toujours pas.