Jordan Amavi
Le latéral marseillais Jordan Amavi, de retour de blessure, pourrait débuter la rencontre. | AFP

Ligue 1 : tous les signaux sont au vert pour Marseille

Publié le , modifié le

Nouveau dauphin du PSG depuis la 24e journée de championnat, l'Olympique de Marseille se déplace dans le Forez, pour affronter Saint-Etienne (20h45), avec une confiance maximale. En plein doute mi-septembre - après les deux défaites consécutives enregistrées à Monaco (6-1) et face à Rennes au Vélodrome (1-3) -, c'est un OM désormais serein et pimpant qui aborde la deuxième partie de saison.

Fini donc le temps où l'OM était plongé dans le doute. Aujourd'hui, l'équipe de Rudi Garcia est en pleine bourre. Fort d'une série de neuf matches sans défaite toutes compétitions confondues (huit victoires, un nul), les Olympiens se sont emparés de la deuxième place du classement devant l'AS Monaco et l'Olympique lyonnais.  Mieux, depuis la 6e journée, les coéquipiers de Steve Mandanda ont récolté 44 points sur 57 possibles en 19 rencontres disputées. Seul le PSG de Neymar a fait mieux avec 3 points de plus glanés en route.

un effectif marseillais au complet

Et même si  la concurrence pour le podium s'annonce rude jusqu'à la fin (seulement 1 point d’écart sur Monaco et 3 sur Lyon), tous les voyants sont déjà au vert pour le club phocéen. A commencer par un effectif épargné par les blessures. "Je suis satisfait du sérieux et du professionnalisme affiché, a déclaré l'entraîneur marseillais Rudi Garcia, à la fin du match de Coupe de France face à Bourg. Nos attaquants ont marqué et nous avons géré l'effectif pour vendredi (à Saint-Etienne). Il n'y a pas de cartons préjudiciables, pas de blessés. Tout cela, ce sont des signes positifs". En effet, l'entraîneur olympien s'était payé le luxe de mettre au repos des éléments clés comme Thauvin et Germain, sans que la dynamique marseillaise ne s’en ressente.
 

Loïc Perrin (Saint-Etienne) : "Il n'y a rien de joué contre Marseille"
 

De son côté, l'ASSE, requinqué par un mercato hivernal de qualité, se veut humble mais ambitieuse. "Il n'y a rien de joué contre Marseille a tempéré Loïc Perrin, le capitaine des Verts. Même si Marseille est très difficile à affronter en ce moment, on a aussi des arguments à faire valoir." Fort d'un bilan de deux victoires d'affilée (2-1 devant Caen et 2-0 à Amiens),  les joueurs de Jean-Louis Gasset croient en leur potentiel malgré l'absence de Rémy Cabella, prêté l'été dernier par l'OM à Saint-Etienne.

Sainté sans Cabella

"Rémy est un joueur important, un joueur de ballons, a précisé le capitaine stéphanois. Son absence permettra à un autre joueur de jouer et de se montrer. Il faut voir le bon côté des choses", a-t-il ajouté. "Je suis content des joueurs expérimentés qui nous ont rejoint,  On sent qu'il y a du mieux dans le jeu. Et puis, si ce genre de matches se passe bien, c'est une victoire qui marque." Une victoire marquante donc, mais aussi et surtout très attendue, car depuis mai 2013, les Verts n'ont plus battu les Marseillais à Geoffroy-Guichard. 

Alexis Ibohn @AlexisIbohn