Ligue 1 : Montpellier, Todibo, Pépé... les 7 leçons à retenir de la 8e journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexis Ibohn
Nicolas Pépé
Nicolas Pépé | DENIS CHARLET / AFP

La 8e journée de Ligue 1 a été riche en sensations. De Guingamp qui est allé décrocher son premier point de la saison à Angers, en passant par Lyon, accroché par Nantes, jusqu'à Marseille qui a explosé face à Lille, voici les 7 leçons à retenir.

• Le match : Lille - Marseille

Cela faisait 9 matches et quasiment 5 ans que le Losc n'avait plus battu Marseille. La dernière victoire des Dogues face à l'OM remontait au 13 décembre 2013. Une victoire 1-0 acquise grâce à un but de Nolan Roux dans le temps additionnel. La série noire a donc pris fin, et de quelle manière ! L'équipe de Christophe Galtier a infligé un lourd 3-0 à celle de Rudi Garcia, complètement amorphe et fébrile. Profitant des faiblesses de la formation phocéenne en défense, les Lillois, d'abord timides en première période, ont pu s'appuyer sur un Pepe de gala en deuxième mi-temps pour décrocher un succès net et sans bavure. Ils grimpent à la 2e place du classement, à 8 points du leader parisien. Désormais 6e avec 13 points, l'OM a maintenant la 2e mauvaise défense du championnat (16 buts encaissés).

• L'homme fort : Pépé, évidemment 

Il marche sur l’eau depuis ce début de saison. L’homme en forme côté lillois a encore fait parler son talent pour permettre à son équipe de s’imposer sans difficulté devant Marseille (3-0). Comme à Angers, l’attaquant a provoqué deux penaltys. Cette fois, il n’en a tiré qu’un pour laisser le second à Jonathan Bamba, auteur d’un doublé. Avec cette copie parfaite, il s’installe à la troisième place du classement des buteurs (5 buts), à une longueur de Thauvin et à deux de Neymar
 

• L'équipe : Montpellier carbure

Ceux qui s'attendaient à un match serré entre Montpellier et Nîmes à l'occasion du derby du Languedoc ont dû être déçu. La raison ? Les Montpelliérains ont déroulé et n'ont fait qu'une bouchée des Nîmois. Une victoire 3-0 qui permet aux hommes de Michel Der Zakarian d'enchaîner un 7e match de suite (4 victoires, 3 nuls) sans défaite et de se faire une place sur le podium.  

à voir aussi Ligue 1 : Montpellier s'offre le derby du Languedoc face à Nîmes Ligue 1 : Montpellier s'offre le derby du Languedoc face à Nîmes

• La déception : Monaco toujours malade

A la dérive, Monaco a concédé sa sixième défaite de la saison toutes compétitions confondues, vendredi à Saint-Etienne (2-0) lors du match d'ouverture de cette 8e journée. les Monégasques, battus pour la seconde fois de la semaine après une défaite à domicile mardi face à Angers (1-0), sont désormais barragistes à égalité de points avec Nantes (19e). Même si Leonardo Jardim estime que son équipe a "progressé par rapport au match contre le SCO",  l'ASM est encore bien loin de l'équipe flamboyante qui avait atteint les demi-finales de la Ligue des Champions, il y a deux ans.

à voir aussi Ligue 1 : Monaco, la tête à l'envers Ligue 1 : Monaco, la tête à l'envers

• La stat : Et de 1 pour Guingamp

"Il y a eu beaucoup de cris de joie mais il fallait surtout faire sortir un peu toutes les frustrations accumulées depuis des semaines", savoure Antoine Kombouaré après le match de son équipe sur la pelouse d’Angers. "Ça fait plaisir de revoir des sourires, des scènes de joies, refaire le cri de la victoire et on espère tous qu'on a enfin lancé la saison. " En effet, si les Bretons avaient pris leur premier point de la saison dans la semaine, à Nîmes, ils ont cette fois-ci goûté à leur première victoire (1-0) contre Angers. Nicolas Benezet a délivré son club en inscrivant l’unique but de la rencontre.
 

• L'image : des ultras montpelliérains disjonctent pour une bâche

Au-delà de la fête, l’absurdité a gagné le derby Montpellier-Nîmes (3-0). Les CRS ont dû intervenir à la 80e minute pour éviter l'envahissement du terrain par une poignée de supporters montpelliérains. Coïncidence, cet accident est survenu exactement un an après l'effondrement d'une barrière à Amiens lors d'une rencontre de Ligue 1 contre Lille, où 29 supporters lillois avaient été blessés.
 

• L'histoire : Todibo, de zéro à héros

Il est l'une des révélations du début de saison à Toulouse. À tout juste 18 ans, Jean-Clair Todibo a déjà 6 matches en Ligue 1 dans les jambes. Mieux, ses premières prestations ont impressionné les observateurs, notamment grâce à l'autorité qu'il dégage pour son jeune âge. Face à Rennes, le défenseur est passé par toutes les émotions. Coupable du penalty qui a permis à M'Baye Niang de donner l'avantage aux Bretons, Todibo a également permis aux hommes d'Alain Casanova de ramener un point inespéré à 10 contre 11 du Roahzon Park. Une belle histoire pour ce pur produit de la formation toulousaine.  

Alexis Ibohn AlexisIbohn