Benjamin Andre et Damien Le Tallec
Le Rennais Benjamin Andre et le Monpellierain Damien Le Tallec en duel | PASCAL GUYOT / AFP

Ligue 1 : Montpellier et Rennes se quittent dos à dos

Publié le , modifié le

Au terme d'une rencontre intense et tendue, Montpelliérains et Rennais se quittent dos à dos (2-2), à l'occasion de la 14e journée de Ligue 1. Une opération qui ne fait les affaires d'aucune des deux équipes. Malmenés avant de se révolter, les Héraultais peuvent remercier Andy Delort, auteur d'un doublé après l'ouverture au score rennaise signée Hatem Ben Arfa dès la 5e minute. 14e avant la rencontre, le Stade rennais remonte d'une place tandis que Montpellier monte sur le podium, à égalité de points avec Lille.

"Il faut qu'on s'accroche, qu'on continue avec la même exigence, qu'on garde cette volonté de bien jouer ensemble et forcer cette réussite, ne pas se contenter juste de bien jouer." En conférence de presse, Sabri Lamouchi annonçait vouloir forcer la réussite. Chose que ses joueurs faisaient bien en ouvrant la marque dès la 5e minute par Hatem Ben Arfa suite à une frappe contrée par le talon de Pedro Mendes (0-1).

Delort voit double

Plus entreprenants dans le jeu, les hommes du technicien de 47 ans concédaient toutefois l'égalisation juste avant la pause. Delort profitait d'un mauvais renvoi de Koubek sur une frappe de Le Tallec pour pousser tranquillement le ballon au fond des filets (1-1, 45e). Une égalisation qui permettait au MHSC de prendre le contrôle de la partie au retour des vestiaires. Sur un superbe mouvement à trois lancé par Skhiri et relayé par Laborde, Delort, tout seul face au but vide, inscrivait son premier doublé en Ligue 1 en 120 matches disputés (2-1, 49e). 

Dépassés, les coéquipiers de Benjamin André n'étaient pas loin de couler sur une gros slalom de Laborde, stoppé au dernier moment par Koubek (55e). On les pensait alors incapables de revenir dans le match, mais Sarr obtenait un penalty que Bourigeaud transformait d'un contre-pied parfait (2-2, 71e). S'en suivra alors une fin de rencontre débridée durant laquelle aucune des formations ne parvenaient à prendre l'ascendant. 

Alexis Ibohn AlexisIbohn