Les dirigeants Monégasques
De gauche à droite, l'entraîneur Léonardo Jardim, Le directeur sportif Michaël Emenalo, le président Dmitriy Rybolovlev et le vice-président Vadim Vasilyev. | VALERY HACHE / AFP

Ligue 1 / Monaco : La jeunesse, le défi de Jardim

Publié le , modifié le

Cet été l'ASM a investi plus de 100 millions d'euros. Avec 187 millions récoltés et 60 joueurs sous contrat professionnel, le club de Vadim Vasilyev prend des allures d'usine et procède tous les étés à des turnovers de grande ampleur. Une politique qui met l'entraîneur Léonardo Jardim au défi. Il ne reste quasiment plus rien au technicien portugais de son équipe championne de France 2017.

Thomas Lemar, Fabinho ou encore Joao Moutinho, les cadres de l'équipe de la principautés se vendent comme des petits pains. La musique est la même été après été. La politique de Vadim Vasilyev est clair, miser gros sur la formation, faire éclore des pépites et les vendre à prix d'or. Pour l'instant le modèle fonctionne, mais en le poussant à l'extrême, Monaco pourrait vite se prendre les pieds dans le tapis. Les ventes de ce mercato ont définitivement dissous l'équipe championne en 2017, il ne reste plus que Radamel Falcao, Kamil Glik, Jemerson, Djibril Sidibé et Andrea Raggi de cette période. Leonardo Jardim a devant lui un chantier énorme...

Former, amener au plus haut niveau, vendre, recommencer... 

Elle est loin l'époque où Monaco totalisait 30 victoires en Ligue 1 en une saison, 95 points au compteur et 107 buts inscrits. Cette année-là le jeu était huilé et l'attaque de feu. Léonardo Jardim avait mené son groupe au pinacle, mais chaque année, en septembre, il doit reprendre à zéro. Recommencer le travaille avec une équipe toujours plus jeune, dépouillée de ses cadres et en faire une équipe compétitive pour assurer le podium en L1 et exister sur la scène internationale. Pour l'instant ça fonctionne, mais jusqu'à quand ?  

Les adieux de Monaco à Thomas Lemar

"Personne n'est invendable". Vadim Vasyliev, devenu le dirigeant le plus performant d'Europe en la matière, s'est chargé de récolter près de 187 millions d'euros, dont environ 120 pour les seuls Lemar et Fabinho. Mais durant ce mercato estival, plus que pendant les précédents, Vasilyev a aussi investi. Près de 100 millions d'euros ont été misés sur 13 joueurs. Cinq jeunes de l'académie ont également signé un premier contrat professionnel.

Reconstruire avec une équipe toujours plus jeune

Sur les 100 millions, 50 ont été investis sur des très jeunes joueurs tels que Matazo, Geubbels, Panzo, Navarro, Isidor et Diop. Tous étaient mineurs lors de leur signature. La recrue-star de l'été, s'est fait un nom au mondial, chez lui. Aleksandr Golovin (22 ans), 30 millions d'euros et premier joueur russe sous la présidence Dmitri Rybolovlev, pourrait presque passer pour un vieux.

La présentation de Golovin, recrue-star de l'été

L'arrivée de la pépite russe au milieu de terrain devrait redonner de l'équilibre dans le groupe monégasque. Sur le papier l'équipe-type de Monaco est compétitive, suffisamment pour viser au moins le podium en Ligue 1. Mais elle est aussi extrêmement jeune. Le défi de Jardim - et il en a l'habitude - va être de reconstruire une équipe, un système, des automatismes, pour atteindre le niveau d'excellence exigé par le club. L'entraîneur prédit lui-même " La saison la plus dure depuis mon [son] arrivée au club."

Névil Gagnepain @NevGgp