La joie de Ronny Lopes et Youri Tielemans (Monaco)
La joie de Ronny Lopes et Youri Tielemans (Monaco) | YANN COATSALIOU / AFP

Ligue 1 : Monaco bat Lyon par KO

Publié le , modifié le

Deux blessés, un carton rouge et une victoire dans les dernières minutes, Monaco a vécu une soirée incroyable face à Lyon en clôture de la 24e journée de Ligue 1. Menée 2-0, l'ASM s'est finalement imposée 3-2. Elle prend du même coup la 3e place aux Lyonnais.

Quel dénouement ! C’est le moins qu’on puisse dire pour Monaco qui a renversé Lyon en y laissant de nombreuses plumes. Deux blessés de marque et un exclu, c’est beaucoup en une seule soirée. Mais quelle joie pour Leonardo Jardim, plus heureux que lors du sacre monégasque la saison dernière. Un signe que l'ASM revenait de très loin et a dû faire face à des vents contraires d'une incroyable intensité. Sans Lemar au coup d’envoi (gastro), l'équipe monégasque a perdu Subasic et Falcao au cours du match. Quant à Keita Baldé, il a gâché sa performance en recevant deux cartons jaunes en première mi-temps.

Baldé trop fougueux

Plus présent dans les duels, l’OL avait commencé son travail de sape sur une frappe lointaine de Mariano contrée par Tielemans (0-1, 12e). Sur l’action, le portier monégasque heurtait le poteau et se blessait dans un plongeon désespéré. Sy le remplaçait pour sa 2e apparition en Ligue 1. Traore enfonçait le clou un quart d’heure plus tard en devançant Jemerson sur un centre de Mendy (0-2, 27e). Dans les cordes tout près du KO, Monaco faisait un retour fracassant en cinq minutes. En puncheur, Baldé secouait ses partenaires. C’est lui qui ouvrait la voie après une prise de balle au milieu du terrain et une frappe poteau rentrant (1-2, 31e). Remise en selle, l’ASM revenait à hauteur quand Mendy accrochait Glik dans la surface. Sur le penalty offert à Falcao, le Colombien marquait en deux temps (2-2, 36e). Cette étincelle sur le Rocher prenait fin avec le carton rouge distribué à Baldé. Emporté par sa fougue, l’attaquant monégasque recevait son deuxième jaune et était logiquement exclu (45e).

Monaco et Lyon font le spectacle

Lopes vs Lopes

A 10, Monaco misait tout sur Falcao. Un plan très vite jeté aux orties. Touché à la cuisse sur un tir, Falcao quittait lui aussi la pelouse avant les autres. Quelle soirée cauchemardesque pour le médecin monégasque… En position favorable, Lyon ne savait pas comment s’y prendre. Une faillite collective et tactique. Finalement, Monaco se créait les meilleures occasions. Au cours d’une deuxième période assez terne, Louis II vibrait sur deux belles tentatives de Lopes (69e) et Tielemans (72e). Mais ce n’était rien à côté du coup de tonnerre signé Ronny Lopes. Le Brésilien combinait bien avec Jovetic, dont le jeu dos au but était somptueux, et trompait Lopes à la surprise général (3-2, 88e). Un but renversant pour les Monégasques qui avaient été battus deux fois 3-2 par l'OL cette saison. Revoilà Monaco sur le podium de Ligue 1 même si les prochaines semaines s'annoncent difficiles avec une infirmerie qui tourne à plein régime.

Lyon s'est perdu à Monaco