Jacques-Henri Eyraud
Le président de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud. | Nicolas Tucat / AFP

Ligue 1 - Marseille : Le match à Monaco, "un naufrage" selon Eyraud

Publié le , modifié le

La défaite de l'Olympique de Marseille à Monaco, vainqueur 6-1 dimanche soir en Principauté, est "un naufrage", a pesté le président, Jacques-Henri Eyraud, lors de la présentation de sa nouvelle recrue en défense, Aymen Abdennour, ce mercredi. Face à sa première crise, dix mois après sa prise de fonctions, Eyraud a voulu dédramatiser. "J'estime les réactions disproportionnées depuis quelques jours, elles balaient la série de 18 matches sans défaite de cette équipe".

Dans l'attente d'un renfort offensif

Le président a insisté sur "la notion de progression", tout en admettant "qu'il est vrai qu'on ne l'a pas énormément vue sur le terrain dimanche contre cette équipe très impressionnante de Monaco". Le début de crise et la colère des supporters viennent aussi de l'attente d'un renfort offensif, promis depuis juin et réclamé par l'entraîneur Rudi Garcia. "Mais quelle que soit la pression extérieure on ne recrutera pas un attaquant qui ne corresponde pas à nos besoins, définis par Rudi, Andoni Zubizarreta et moi-même", a insisté Jacques-Henri Eyraud.

Les deux dirigeants ont assuré qu'il n'y avait pas d'eau dans le gaz entre "Zubi" et Rudi Garcia, et l'entraîneur le dit aussi en privé. Mais il veut un avant-centre de plus, il l'a dit. "Rudi, Andoni et moi pensons que cette arrivée potentielle ne doit pas se faire dans des conditions sportives et économiques injustifiées", a insisté Eyraud. "On verra demain minuit", a conclu Zubizarreta.

AFP