Mariano et Depay, deux armes offensives de l'Olympique Lyonnais
Mariano et Depay, deux armes offensives de l'Olympique Lyonnais | AFP - Philippe DESMAZES

Ligue 1 : Lyon a les crocs mais attention à la pelouse

Publié le , modifié le

Vainqueur d'Amiens lors de la première journée de Ligue 1, Lyon va tenter de poursuivre sur sa lancée vendredi à Reims (20h45) où l'état de la pelouse sera observé attentivement, comme une semaine plus tôt au Parc OL.

Après une première victoire face à Amiens, l'Olympique Lyonnais va devoir confirmer son bon départ en championnat ce vendredi à Reims. Mais le terrain des Rémois pose question. Selon les médias locaux, la pelouse du stade Delaune est en effet dégradée comme plusieurs autres en France, en raison notamment des fortes températures observées durant l'été dans l'Hexagone. Samedi à Lyon, les joueurs de l'OL avaient déploré l'état de la pelouse de leur stade, "pas favorable à un jeu de passes rapides" dixit l'entraîneur Bruno Genesio. Le buteur néerlandais Memphis Depay a même dû se faire poser des points de suture au genou. En tout cas, le troisième de la dernière saison de Ligue 1 ne devra pas se manquer en ouverture de cette deuxième journée, sous peine de laisser filer ses principaux rivaux.

Lors de la première journée, tous les cadors du championnat, le PSG, Monaco, Lyon et Marseille, ont remporté leur match inaugural. Et ils affronteront tous des adversaires à leur portée lors de cette deuxième journée : Guingamp pour le PSG, Lille pour Monaco samedi, et Nîmes pour Marseille dimanche soir. Les Lyonnais seront eux aussi favoris vendredi soir, mais devront se méfier de Rémois qui ont survolé leur championnat de Ligue 2 la saison dernière et fait chuter Nice à domicile, samedi à l'Allianz Riviera (1-0) pour leur retour dans l'élite.

Les équipes probables : 

Reims : E. Mendy - Metanire, Fontaine, Abdelhamid, Konan - Romao, Chavalerin - Oudin, Martin (cap), M. Doumbia - Chavarria

Lyon : Gorgelin - Dubois, Marcelo (cap), Morel, F. Mendy - N'Dombélé, Tousart, Memphis, Aouar - Mariano, B. Traoré
 

AFP