Ligue 1 : le nul heureux de Saint-Etienne face à Rennes (1-1)

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Saint-Etienne - Rennes
. | AFP - Philipe Desmases

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Saint-Etienne a pris un point heureux en obtenant un nul très bien payé face à Rennes (1-1) dimanche, au terme d'un match décevant, comptant pour la 10e journée de ligue 1.

Incapables de créer le moindre danger offensif, les Verts ont eu la chance d'ouvrir le score dès la 4e minute sur un penalty inscrit par Kazhri, sur leur première incursion dans le camp rennais. Après cela, on ne les a plus vus dans cette partie catastrophique, qui s'est transformée en un festival de ballons perdus et de gestes ratés. Et encore les Stéphanois, rejoints au score avant la pause sur une belle frappe de Sarr, trompant un Ruffier jusqu'alors prompt à intervenir sur les quelques occasions bretonnes, s'en sortent bien puisque, en deuxième mi-temps Ben Arfa a raté un penalty -il a même raté le cadre- qui aurait pu permettre au Stade Rennais  d'obtenir une victoire inespérée. Finalement, le nul est le qualificatif qui sied le mieux au contenu du match. 

Des Verts aux abonnés absents

Certes, c'est devenu une habitude entre ces deux équipes (9e match nul sur les douze dernières confrontations), mais à Geoffroy-Guichard, on pouvait espérer mieux d'une équipe stéphanoise qui avait annoncé en début de saison se donner les moyens pour jouer les premiers rôles. Apparemment, l'équipe ligérienne a confondu mettre des moyens -du moins un peu plus que les années précédentes- et prendre des joueurs performants. Car aussi bien avec une défense fébrile -à l'image de la faute sur Ben Arfa ayant amené le penalty- qu'avec un milieu de terrain laborieux revenant systématiquement vers l'arrière et incapable de créer une différence, et des attaquants inexistants (deux tirs cadrés dans le match), il était difficilement envisageable d'espérer s'en sortir mieux pour les hommes d'un Jean-Louis Gasset qui ne trouve décidément pas la formule.

Même si Khazri  très actif sur le front de l'attaque, aurait pu inscrire un deuxième but miraculeux, mais le gardien Abdoulaye Diallo, au prix d'une belle parade, a su détourner son tir, après un service d'Assane Dioussé. A côté de cela, Beric transparent puis Diony perdant tous ses ballons et maladroit, n'étaient pas en mesure d'inquiéter leurs adversaires. Le paradoxe est que, malgré des sorties sans relief, les Stéphanois pointent à la 6e place du classement.

Côté Rennais, ce ne fut guère plus brillant, mais techniquement au moins, les protégés de Lamouchi se sont montrés plus adroits. Long à entrer dans la partie, et bien qu'un peu trop individualiste, Hatem Ben Arfa a ensuite fait parler ses jambes et son talent. Il a toutefois gâché ce qui aurait pu être une  fête en manquant son penalty, avant de sortir victime de crampes. Mais à part ses quelques fulgurances, les Rennais ne se sont pas non plus montrés très dangereux. 

France tv sport francetvsport