Ligue 1- Hantz évoque "un scénario digne d'un film à suspense"

Publié le , modifié le

Vainqueurs dans les arrêts de jeu, les entraineurs de Bastia Frédéric Hantz et de Lorient Christian Gourcuff reviennent sur les dénouement incroyables respectivement face à Reims (2-1) et à Montpellier (2-1). Avec deux victoires en deux matches, le promu bastiais est leader de la Ligue 1 en compagnie de Lyon. Lorient confirme son nul (2-2) à Paris/

Frédéric Hantz (entraîneur de Bastia):  "Ce fut un scénario digne des plus grands films à suspense mais un scénario  magnifique pour notre retour en Ligue  1  dans notre stade. Le résultat est très  important pour la suite et pour notre confiance. Pourtant, je ne m'explique pas  notre début de match très laborieux et difficile. Alors est-ce dû à la chaleur  ou est-ce un problème athlétique, je ne me prononce pas pour le moment. On a  vécu le même type de soirée qu'à Sochaux où en étant menés nous arrivons à nous  imposer. C'est très rare dans le football moderne et cela me satisfait. Je  retiendrai surtout notre calme durant la rencontre où malgré notre début raté  nous ne nous sommes pas affolés et nous avons chercher à aller de l'avant. Ce  fut une soirée riche en émotions".

"Tant que ce n'est pas fini on peut y croire..."

Christian Gourcuff (entraîneur de  Lorient): "Tant que ce n'est pas fini on peut y croire... Mais on est bien  conscients que cela peut se terminer autrement. C'est pour ça qu'il ne faut pas  tout ramener au résultat. Il y a des choses positives et d'autres moins, même  si ce sont trois points qui font du bien. C'est cruel pour les Montpelliérains,  nous sommes bien placés pour le savoir (Lorient s'est fait rejoindre par le PSG  samedi dernier après avoir mené 2-0). Mais on n'a jamais renoncé à jouer, même  si on s'est un peu précipités en seconde période. Sur les deux matches,  l'équipe a une autre consistance que l'an dernier. C'est important de prendre  un bon départ pour ne pas avoir le couteau sur la gorge. Le gros point positif,  c'est qu'on a toujours eu la volonté de jouer. Mais on peut beaucoup mieux  faire."

AFP