Habib Diallo

Ligue 1 : Habib Diallo, de Génération Foot à l'élite

Publié le , modifié le

Issu du vivier africain du FC Metz, Habib Diallo est la sensation de ce début de saison en Ligue 1. L'attaquant de 24 ans a marqué trois buts en deux matches et pourrait être la révélation de la saison.

Il est arrivé sur la pointe des pieds dans un pays qu'il ne connaissait pas vraiment. C'est en 2013 que Habib Diallo pose ses affaires en France, en Moselle précisément. Comme d'illustres joueurs de son pays par le passé, il a fait la même bascule.

Un talent en incubation

Issu du club de football sénégalais et incubateur de talents Génération Foot, le jeune attaquant alors âgé de 18 ans, s'inscrit sur les traces d'Ismaïla Sarr, Papiss Cissé ou encore Sadio Mané, la star de Liverpool. Comme eux, il a débarqué au FC Metz pour parfaire sa post-formation et débuter sa carrière de footballeur professionnel. Si ses prédécesseurs ont explosé rapidement, le natif de Thiès a dû prendre son mal en patience.

Devenu professionnel en 2015, il a montré les prémices de son talent en Ligue 2 lors de sa première année avec 9 buts en 17 matchs. Joueur important dans la montée de son équipe dans l'élite, la marche est pourtant trop haute la saison suivante. Il est prêté durant l'hiver à Brest ... en deuxième division. Pour l'actuel coach messin Vincent Hognon, c'est tout sauf une surprise. Et encore moins un signe de faiblesse. "Il a su progresser régulièrement. Quand il est arrivé en France, il lui a fallu un peu de temps, il a dû passer par des prêts, des étapes. Comme beaucoup de joueurs, on ne se construit pas toujours du jour au lendemain à dix-huit ans. On n'arrive pas tout de suite au top. Par moments, il faut se construire plus lentement".

à voir aussi Un jour, un club : Génération Foot, le vivier africain du FC Metz Un jour, un club : Génération Foot, le vivier africain du FC Metz

L'éloge de la patience

Sans faire de bruit, il réalise 18 mois prometteurs avec Brest. Auteur de 18 pions en 51 rencontres toutes compétitions confondues, il est enfin mûr pour briller avec le club lorrain à l'été 2018. Un quadruplé dès la deuxième semaine de compétition face à Orléans puis six buts sur les six journées suivantes. Diallo explose enfin et montre les qualités de renard de surface entraperçues les saisons précédentes.

Deuxième meilleur buteur de division 2 et élu dans le onze-type, l'attaquant sénégalais aurait pu partir à l'intersaison. Mais il n'en sera rien. "C'est un attaquant très, très complet parce qu'il défend, il a un très bon jeu de tête, il se déplace de mieux en mieux. Un joueur comme Habib qui a mis 26 buts la saison passée, s'il avait été à Troyes ou dans un autre club de L2, j'aurais aimé le prendre. Et il était chez nous, c'est pour cela qu'on voulait le garder, on n'est pas plus idiot que les autres", sourit Vincent Hognon. 

Muet en préparation, en feu dans l'action

Le coach messin aurait pu pourtant douter durant cet été. En difficulté durant les matches de préparation, Diallo sera resté complètement muet. Pendant qu'Ibrahima Niane, le deuxième avant-centre du club, plantait but sur but. Mais l'inquiétude a été de courte durée. Buteur face à Strasbourg, il a impressionné par sa justesse face à Monaco avec un doublé, dont un but sur penalty.

Véritable sensation de ce mois d'août, Habib Diallo ne laisse pas indifférent. Mais son coach préfère tempérer tout en saluant les qualités de son garçon. "Il y aura peut-être des moments où ce sera un peu plus dur mais je ne suis pas inquiet parce que je connais l'état d'esprit de ce garçon: il travaille, il écoute, il fait les bons appels. Forcément, derrière, ça paie".