Bordeaux s'impose à Strasbourg
Bordeaux s'impose à Strasbourg | PATRICK HERTZOG / AFP

Ligue 1 : Bordeaux et Saint-Etienne ont changé de dimension

Publié le , modifié le

Deux semaines pour tout changer... Le défi est réussi pour Bordeaux et Saint-Etienne qui viennent d'enchaîner deux victoires en Ligue 1. Samedi, les Girondins ont remporté un précieux succès à Strasbourg 2-0. De son côté, l'ASSE s'est offert un bon bol d'air à Amiens (2-0). Mené par Angers, Montpellier a renversé la vapeur 2-1. Enfin Toulouse a tourné la page Dupraz en s'imposant 1-0 à Nice.

Ça se confirme, ce n’est plus du tout le même Bordeaux. L’effet Poyet bonifie les Girondins et laisse entrevoir une deuxième partie de saison intéressante. Après un probant succès contre Lyon (3-1), Bordeaux a enchaîné sur la pelouse de Strasbourg. Une belle victoire 2-0 grâce à Sankharé (3e) et Laborde (53e). En deux matches, les Bordelais glissent au 8e rang. Impensable il y a un mois… Le début d'année civile est en revanche cruel pour Strasbourg qui compte désormais quatre défaites sur ses cinq derniers matches de championnat. Les Alsaciens se retrouvent 14e, et ne comptent plus qu'un point d'avance sur Toulouse.

Le renouveau est palpable aussi chez les Verts. Le mercato prometteur sur le papier est en train de payer. A Amiens, l’ASSE a largement dominé la rencontre avec un Mvilla précieux. Si Beric est encore en manque de confiance et a gâché deux belles occasions, la force de frappe forézienne n’est plus la même que cet automne. Bien décalé par Cabella, Bamba a joué les détonateurs. Sa frappe a été repoussée mais Debuchy a bien suivi pour ouvrir le score  (62e). L’ancien Gunner signe une entrée fracassante avec son nouveau club qui remonte à la 11e place du classement. Rémy Cabella a assuré le succès stéphanois en reprenant un centre de Pajot (84e). "J'ai le sentiment qu'on a maîtrisé notre sujet et que tout le monde dans le groupe voulait gagner ce match, a indiqué Jean-Louis Gasset, l'entraîneur forézien. On a fait une très bonne première période. On s'est créé des occasions et surtout on était en confiance. C'est ce que j'essaie d'inculquer aux joueurs. Ça laisse présager de bonnes choses pour la suite de la saison.

Les supporters Verts revivent

A Toulouse, Mickaël Debève a lui aussi réussi à remettre son équipe dans le bon sens, celui du maintien. Samedi, le Téfécé s'est éloigné de la zone rouge grâce à sa victoire à Nice 1-0 sur un joli but de Max-Alain Gradel (67e). "C'est une soirée parfaite, une soirée très importante, a indiqué le coach toulousain. Il fallait valider la victoire contre Troyes. Cette fois-ci, nos adversaires directs ont perdu. Donc oui, une soirée parfaite. On savait que Nice allait nous imposer du jeu à l'intérieur. Il fallait tenir bon. Il y avait beaucoup d'absents à Nice, mais chez nous aussi. Il ne faut pas minimiser notre performance. Il fallait faire tourner le facteur chance et réussite. Effet entraîneur ou pas? Les joueurs me connaissent. On essaie d'avoir des joueurs vaillants. J'ai l'adhésion de tout le monde pour le moment." Les Aiglons étaient orphelins de leur buteur Mario Balotelli, suspendu pour cause de succession d'avertissements, et n'ont jamais vraiment inquiété le gardien Alban Lafont. 

Montpellier dans le haut du panier, ce n'est plus une surprise. Après l'ouverture du score d'Angers par Toko Ekambi (20e s.p.), les Pailladins ont égalisé par Paul Lasne avant la mi-temps (43e). Isaac Mbenza (71e) a donné la victoire au MHSC. De quoi permettre aux hommes de Michel Der Zakarian de pointer en 6e position, avant les matches de dimanche qui opposeront successivement Rennes à Guingamp (15h00), Caen à Nantes (17h00) et Monaco et Lyon (21h00).

Xavier Richard @littletwitman