M Leonard lors de la rencontre entre Saint-Étienne et Amiens
M. Leonard est revenu sur un but dans un premier temps validé en toute fin de rencontre | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Ligue 1 (4e journée) : Saint-Étienne et Amiens se quittent sur un match nul

Publié le , modifié le

À la suite d’une rencontre brouillonne puis débridée, Saint-Étienne et Amiens se quittent sur un match nul (0-0). Le même résultat que la précédente journée pour des Stéphanois qui sont sur une série de trois nuls consécutifs. Les Verts se sont vu refuser un but dans un premier temps validé, suite à l’utilisation de la Var (78e). Une décision qui a enflammé la fin de match et qui a provoqué le déchaînement des Stéphanois, mais sans leur permettre de trouver la solution.

Le match : Saint-Étienne se réveille trop tard

Invaincus depuis le début du championnat et après deux nuls à l’extérieur, les Verts retrouvaient le Chaudron pour la deuxième fois de la saison, dans un stade rempli mais privé de son Kop-Nord pour cause de sanction.

Et les supporters stéphanois ont vu leur équipe être dominée en première mi-temps. Pourtant, Yann M’Vila est le premier à déclencher une frappe puissante, repoussée par la défense picarde (8e). Mais les Amiénois se montrent plus dangereux par la suite face à une défense stéphanoise étirée et prise souvent de vitesse. La première alerte se fait sur une contre-attaque (11e). À l’origine de la récupération, Moussa Konaté est aussi présent à la finition sur une passe d'Eddy Gnahoré. Sa frappe croisée, à ras de terre, est bien interceptée par Stéphane Ruffier. Dix minutes plus tard, les deux offensifs se montrent à nouveau. Gnahoré trouve son coéquipier dans le dos de la défense. La nouvelle frappe rasante de Konaté trop croisée passe de peu en dehors du cadre.

La montée en puissance de Saint-Étienne

En fin de première période, le tir lointain de Whabi Khazri boxé par Régis Gurtner sonne le réveil des Verts (34e). Ils multiplient les attaques repliant les Amiénois dans leur défense. Khazri pense ouvrir le score suite à une jolie ouverture en profondeur de Loïc Perrin. Le but est refusé logiquement suite à une position de hors-jeu. Les Verts poursuivent leurs attaques d’entrée de 2e période. La rencontre s’intensifie et les deux équipes sont au bord de la rupture. Une nouvelle fois, Saint-Étienne est tout proche de trouver la faille. Perrin voit sa tête sur un coup-franc de Khazri détournée par le portier amiénois (66e). Mais ce n'est rien face à la furie verte des dix dernières minutes.

Dix dernières minutes de feu

Alors que Timothée Kolodziejczak célèbre son but libérateur de la tête sur un corner, M. Leonard fait appel à l’assistance vidéo. L’arbitre décide d’annuler le but et c’est à ce moment que la rencontre plonge dans une furie verte. Les supporters expriment leur colère. Déchaînés, les joueurs de Jean-Louis Gasset campent dans le camp adverse et aux abords de la surface de réparation. A trois reprises, les Amiénois se créent des sueurs froides. Mais en restant bien regroupés, les Picards obtiennent un point inespéré. Il s’agit du troisième nul consécutif pour Saint-Étienne qui reste invaincu en championnat tout comme Paris, son prochain adversaire, avec 6 points. De son côté, Amiens obtient un nul important après leur succès contre Reims la semaine passée.

La satistique : 3e nul de rang pour Saint-Étienne

Il n'y a désormais plus que deux équipes invaincues en championnat. Saint-Étienne et Paris. Les Verts sont sur une série de matches nuls (3) dont deux ont été obtenus à l'extérieur. 

Le fait du match : La VAR

Encore une fois, la vidéo assistance a joué un rôle primordial dans le déroulé de la rencontre. Elle est intervenue à dix minutes de la fin, refusant l'ouverture du score pour Saint-Étienne dans un match qui était jusqu'alors débridé. Sa nouvelle utilisation sera une nouvelle fois à coup sûr très discutée.