Liga : un doublé de Benzema offre au Real Madrid son 34e titre de champion d'Espagne

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Karim Benzema donne le titre au Real Madrid
Karim Benzema donne le titre au Real Madrid | GABRIEL BOUYS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Intouchable depuis la reprise, avec 10 victoires en 10 matches, le Real Madrid a décroché son trente-quatrième titre de champion d'Espagne après sa victoire contre Villarreal (2-1). Une victoire acquise, comme souvent cette saison, grâce à un grand Karim Benzema. Auteur d'un doublé, l'attaquant français du Real restera comme le héros de cette soirée, et le joueur majeur de la saison madrilène.

Champagne pour Zinédine Zidane ! Revenu sur le banc du Real Madrid la saison dernière, l'entraîneur français décroche sa deuxième Liga en tant que coach du Real, la trente-quatrième de l'histoire du club, loin devant les 26 titres du Barça. Et si le FC Barcelone a récolté 8 des 11 dernières éditions, cette année les Merengues étaient tout simplement imprenables, comme ils l'ont été ce jeudi soir sur leur pelouse contre Villarreal.

Encore un penalty litigieux pour le Real

Au coup d'envoi, Eden Hazard était de retour dans le onze madrilène. Mais ce soir, à l'image de cette saison, le véritable leader de l'attaque madrilène était bien Karim Benzema. Aligné en pointe du 4-3-3, le buteur français a d'abord ouvert le score au bout d'un contre orchestré de main de maître par Luka Modric. Décalé sur la droite de la surface, KB9 n'a pas tremblé au moment de glisser le ballon entre les jambes du gardien de Villarreal (29e).

à voir aussi Liga (37e journée) : revivez le 34e sacre du Real Madrid ! Liga (37e journée) : revivez le 34e sacre du Real Madrid !

Comme souvent depuis la reprise post-Covid, le Real Madrid n'a pas été très inspiré, mais s'est montré solide face au sous-marin jaune, peu inspiré. En témoigne le nombre de frappes de Villarreal à la pause : aucune. Et comme souvent depuis la reprise post-Covid, le Real Madrid a bénéficié d'un penalty très litigieux - pour ne pas dire insensé - obtenu par Ramos. Le capitaine madrilène s'est élancé pour le tirer, ou plutôt pour le jouer à deux. En effet, Ramos a décalé Benzema qui a transformé l'offrande, alors que le Français vise toujours le titre de meilleur buteur de la Liga. Sauf que l'ancien lyonnais était entré trop tôt dans la surface et le penalty a dû être retiré. Cette fois, Ramos a laissé Benzema le tirer. Ce dernier s'est parfaitement exécuté pour inscrire son doublé (72e).

Un break tout sauf anecdotique puisque Villarreal a ensuite recollé au score par une superbe tête d'Iborra (83e), sans réussir toutefois à égaliser. Quoi qu'il en soit, la contre-performance du Barça en parallèle, battu sur sa pelouse par Osasuna (1-2), offrait de toute façon le titre au Real même en cas de match nul des Merengues. Mais les hommes de Zinédine Zidane n'ont même pas eu besoin de regarder du côté du Camp Nou, grâce au nouveau doublé de Benzema. Grâce à leur quinzième succès à domicile de la saison, pour 4 matches nuls, les Madrilènes décrochent le 34e titre de champion d'Espagne de l'Histoire du club, à une journée de la fin du championnat. Leur premier depuis 2016-2017; et seulement leur troisième depuis 2011.