Luis Suarez
Luis Suarez, auteur d'un triplé | AFP

Liga : Auteur d'un triplé, Suarez offre le Clasico à Barcelone

Publié le , modifié le

Barcelone, sûr de sa force, a complètement dominé le Real Madrid (5-1), lors du choc de la 10e journée de la Liga. Les Catalans ont fait parler leur force de frappe grâce à des buts de Coutinho, un triplé de Suarez et un but de Vidal. Côté madrilène, Marcelo a été l'unique buteur. Grâce à ce succès, les hommes d'Ernesto Valverde reprennent la première place du championnat et amplifient la crise autour de Lopetegui.

Sans Messi ni Ronaldo, une première depuis 2007, ce Clasico était très attendu. Pour Barcelone, il y avait l'opportunité de compter non seulement 7 points d'avance sur son adversaire du jour, mais aussi de redevenir leader du championnat devant l'Atletico, vainqueur (2-0) de la Real Sociedad samedi. Côté madrilène, l'objectif était de retrouver la victoire après cinq matches sans succès en championnat. 

Le choc a finalement tourné en faveur des coéquipiers de Gérard Piqué. Les Barcelonais ont fait la différence dans une première période où ils ont parfaitement exploité leurs qualités de vitesse en contre-attaque. Jordi Alba s'est régalé dans ce contexte. C'est sur une accélération et un magnifique centre en retrait du latéral espagnol que Philippe Coutinho a ouvert le score (1-0, 11e).  Il a ensuite été à l'origine du centre qui a permis à Suarez d'hériter d'un penalty logique après une faute de Raphael Varane. Penalty que l'Uruguayen a transformé d'une frappe croisée pour tromper Thibaut Courtois (2-0, 30e).  

Suarez répond présent, pas la défense du Real

Voyant son équipe fébrile sur le plan défensif, Julen Lopetegui va changer les choses à la pause. Lucas Vazquez prend la place de Varane et se montre décisif dès sa première action. Il sert parfaitement Isco, qui trouve Marcelo pour la réduction de l'écart (2-1, 50e). Revigorés par ce but, les joueurs madrilènes auront l'opportunité de revenir au score, mais ni Modric (55e), ni Benzema (68) ne trouveront l'estocade. Au contraire, les "Mérengues" vont se faire punir par leurs errements défensifs en encaissant 3 buts à 15 minutes de la fin. Suarez va inscrire un triplé en trompant Courtois, d'abord d'une tête soudaine, puis d'un ballon piqué, avant que Vidal ne parachève la fête en inscrivant le 5e but après un beau centre d'Ousmane Dembélé.  

Les réactions : 

Luis Suarez (avant-centre du FC Barcelone): "Le Real a tout donné pour revenir après la pause. Ils nous ont agressé, dans le bon sens du terme, et ils ont eu des opportunités pour égaliser. Mais nous avons marqué le troisième but et nous avons profité de nos qualités de vitesse et des espaces pour plier le match. (Sur l'absence de Messi) C'est un plus d'avoir avec nous le meilleur joueur du monde, nous devons être fiers. Mais nous avons démontré aujourd'hui que nous sommes une grande équipe et que nous avons un grand entraîneur sur le banc (Valverde). (Sur son triplé) Presque chaque saison, j'ai réussi à marquer face au Real. Cette semaine, mon troisième enfant est né. Le fait que ses deux frères aient voulu venir avec moi (au match) me rend très heureux, vu que leur maman et le petit Lauti ont vu le match à la maison."

Casemiro (milieu de terrain du Real Madrid): "Le visage que nous avons montré aujourd'hui est le même que depuis le début de la saison. Nous n'allons pas bien et le résultat le montre. Nous ne pouvons pas accabler notre entraîneur (Lopetegui), ce sont nous, les joueurs, qui sommes sur le terrain. Ce n'est pas qu'une question d'attitude, ni de tactique. C'est un tout. Nous devons courir plus, faire front, nous battre davantage. Ce club réclame le meilleur de nous-mêmes et ce 5-1 résume ce que nous avait fait depuis le début de la saison. (Sur l'avenir de Lopetegui) Parler de l'entraîneur maintenant... on ne peut pas parler de ça. Ce sont les joueurs les coupables. On joue mal, tous, tous, tous, et il faut faire front."



 

Alexis Ibohn AlexisIbohn