Les joueurs du Wydad Casablanca réclament la vidéo à l'arbitre de la finale de la Ligue des Champions d'Afrique. En vain.
Les joueurs du Wydad Casablanca réclament la vidéo à l'arbitre de la finale de la Ligue des Champions d'Afrique. En vain. | AFP - FETHI BELAID

L'Espérance Tunis remporte la C1 d'Afrique après une énorme confusion autour de la VAR déficiente

Publié le , modifié le

L'Espérance Tunis a remporté la Ligue des champions d'Afrique contre les Marocains du Wydad Casablanca, vendredi soir à Radès, en l'emportant 1-0 en finale retour, dans la confusion, au bout d'une heure trente d'interruption du match. L'égalisation des Marocains a été invalidée par l'arbitre, piur hors jeu, mais la VAR n'a pas pu confirmer ou infirmer la décision puisqu'elle ne fonctionnait pas. Les joueurs du Wydad ont refusé de reprendre le jeu et l'arbitre a donné la victoire à l'équipe tunisienne.

Les joueurs de l'Espérance, tenants du titre, ont jubilé lorsque l'expérimenté arbitre gambien Bakary Gassama est revenu au centre du terrain pour signifier la fin définitive du match. Les Tunisiens menaient 1-0, après avoir obtenu le nul 1-1 à l'aller à Casablanca. La Confédération africaine (CAF) a ensuite confirmé sur Twitter ce score de 1-0.

Vendredi soir, Mohamed Youcef Belaïli a d'abord ouvert la marque pour les Tunisiens (42e). L'égalisation du Wydad, par Walid El Karti, a ensuite été invalidée par l'arbitre vers l'heure de jeu, visiblement pour hors-jeu. Quelques échauffourées ont éclaté et des bouteilles d'eau ont été lancées, entraînant l'intervention des forces de l'ordre.

Une heure et demie de suspension

Les joueurs du Wydad ont, eux, refusé de reprendre le match tant que l'arbitre ne consultait pas l'assistance vidéo (VAR). Or, elle ne fonctionnait pas, selon le diffuseur français du match, beIN Sports. Des officiels de la CAF, des membres des staff et des deux équipes ont longuement discuté sur le terrain, alors que les 60.000 spectateurs poursuivaient leurs chants. Cette suspension a duré environ une heure et demie.

Le match aller de la finale avait déjà été marqué par la confusion. L'arbitre égyptien Gehad Grisha avait été suspendu six mois par la CAF pour "performance faible". Les ratés de ces deux matches de la compétition phare de clubs en Afrique interviennent alors que se profile la Coupe d'Afrique des nations, disputée en Egypte du 21 juin au 19 juillet.
 

AFP