André-Pierre Gignac
Le buteur des Tigres, André-Pierre Gignac | AFP - OSVALDO AGUILAR

Les Tigres battus en finale de la Ligue des champions Concacaf par America

Publié le , modifié le

Les Tigres d'André-Pierre Gignac se sont inclinés mercredi (2-1) à Mexico face au tenant du titre America en finale retour de la Ligue des champions de la Concacaf, et ne joueront pas le Mondial des clubs en décembre au Japon. Battus à l'aller à domicile (0-2), les joueurs du club de Monterrey ne sont pas parvenus à remonter leur handicap malgré un but de l'international français en première période.

Devant plus de 100.000 spectateurs, America se montrait dangereux dès le début de match, manquant d'ouvrir le score à la 8e sur une frappe de Darwin Quintero. Les Tigres faisaient preuve de maladresses et Gignac montrait des signes d'énervement devant l'impuissance de son équipe. Mais à la 38e, après une frappe puissante de Rafael Sobis repoussée par le gardien Hugo Gonzalez, l'attaquant français trompait le gardien d'une frappe croisée parfaitement placée. Le match semblait relancé et les tenants du titre semblaient vaciller face à des "félins" désormais en confiance, qui visaient un deuxième titre cette saison après leur victoire dans le tournoi d'ouverture du championnat mexicain en décembre dernier. En seconde période, America pressait le but adverse et à la 67e, l'Equatorien Michael Arroyo, entré quelques minutes plus tôt, égalisait après avoir effacé la défense des joueurs de Monterrey.

America fait le doublé

Quelques minutes plus tard, les joueurs de Monterrey dilapidaient une occasion en or sur une tête mal cadrée de Fernandez, seul face au gardien. Emoussés physiquement, les coéquipiers de Gignac retombaient dans leurs travers de début de match, accumulant les maladresses et s'exposant aux contre-attaques des joueurs de la capitale. A la 77e, Gignac jouait son va-tout sur une frappe de loin mais échouait à relancer son équipe. A la 87e, America obtenait un pénalty transformé par le Paraguayen Osvaldo Martinez, qui assommait définitivement les Tigres. "C'est une joie immense. Nous voulions gagner pour oublier notre finale perdue l'an dernier au Japon et avoir notre revanche" commentait le Colombien Darwin Quintero à l'issue du match. Le club America, qui conserve le titre et devient le club le plus titré de la compétition avec 7 trophées, participera pour la 3e fois à la Coupe du monde des clubs de la Fifa, après 2006 et 2015.

AFP