Messi Barcelone 042011
Lionel Messi (Barcelone) | AFP - SERGEI SUPINSKY

Les ténors chassent petit

Publié le , modifié le

La 4e journée de Ligue des Champions laisse le champ libre aux grosses écuries du plateau. Pas de choc ce mardi soir pour les ténors de la C1 mais des points à assurer. Barcelone, se déplace sur la pelouse de Plzen (20h45), en République Tchèque tandis que l’AC Milan se rend à Bate. Genk accueille les Blues de Chelsea et Valence reçoit Leverkusen.

Pour sa première participation à la Ligue des Champions, Plzen a décroché le gros lot avec le FC Barcelone, tenant du titre. Battus (2-0) lors de la 3e journée de C1 au Camp Nou, les Tchèques avaient tenu bon face à une équipe catalane en manque de réussite offensive. Invaincus en quatre rencontres à domicile, grâce aux tours préliminaires, les coéquipiers de Pavel Horvath devront cette fois réussir un exploit retentissant pour faire perdurer cette série.

Le Barça pourrait assurer sa qualification en s’imposant mardi, si dans le même temps, le Bate Borisov ne s’impose pas devant l’AC Milan. La formation transalpine, qui avait déjà dominé les Bélarusses (2-0) lors de la 3e journée pourra se déplacer tranquille hors de ses terres. Elle ne s’est inclinée qu’à deux reprises en 13 matchs en dehors de San Siro. Les hommes de Massimiliano Allegri, en tête du groupe H, peuvent donc voyager sereins.

Valence et Genk dans le rouge

La rencontre entre Valence et Leverkusen sera l’occasion d’une belle revanche pour les hommes d’Unai Emery dans le groupe E. La formation espagnole, qui s’était inclinée (2-1) sur la pelouse de la BayArena, doit prendre des risques et des points, pour ne pas voir ses chances de qualifications disparaitre. Actuellement troisièmes du groupe, derrière Chelsea et Leverkusen, « Los Chés » flirtent avec la zone rouge. Tout autre résultat les condamnerait quasiment.

Pour Genk, c’est mission impossible ou presque, face à Chelsea. Ridiculisés (5-0) il y a deux semaines par les coéquipiers de Fernando Torres, les Belges courent encore après leur premier succès en Ligue des Champions. De retour dans la plus prestigieuse des compétitions européennes après neuf ans d’absence, les hommes du plat pays pourraient voir leur aventure tourner court.