Chapecoense
Jackson Follmann, l'un des trois joueurs survivants du crash qui a tué 71 personnes, fin novembre 2016. | AFP

Les survivants du drame de Chapecoense reçoivent le trophée de la Copa Sudamericana

Publié le , modifié le

Les trois joueurs survivants du crash aérien qui a décimé l'équipe brésilienne de Chapecoense fin novembre ont soulevé samedi le trophée de la Copa Sudamericana, avant le coup d'envoi du premier match de l'équipe depuis la tragédie, contre Palmeiras.

C'est en se rendant en Colombie pour disputer la finale aller de cette compétition que le rêve de cette modeste équipe qui faisait sensation s'est brisé net, ainsi que celui de toute une ville du sud du Brésil, le 28 novembre dernier. À la demande de l'Atletico National, l'autre finaliste du tournoi, la "Chape" a été désignée championne par la Confédération Sud-Américaine (Conmebol). L'accident a tué 71 passagers du vol de la compagnie bolivienne Lamia, pour seulement six survivants.

En plus des trois joueurs de l'équipe brésilienne, le commentateur radio Rafael Henzel et deux membres de l'équipage, les Boliviens Ximena Suarez et Erwin Tumiri, sont les autres miraculés. Le gardien Jackson Follman, dont une partie de la jambe droite a été amputée, est arrivé sur la pelouse en fauteuil roulant, aux côtés du défenseur Neto et du latéral Alan Ruschel, déclenchant un tonnerre d'applaudissements. Tout le stade Arena Conda était debout et le public chantait à pleins poumons "Les champions sont de retour" et "Vamos, Vamos Chape", le cri de guerre des supporters de ce petit club du sud du Brésil. Autre grand moment d'émotion: l'entrée sur le terrain des épouses des joueurs, encadrées par une haie d'honneur d'enfants du club.

Chacune d'entre elles a reçu la médaille de champion attribuée à leurs maris La plupart pleuraient à chaudes larmes et recevaient de longues accolades sur le podium au moment où les dirigeants leurs passaient les médailles autour du cou. Ensuite, elles ont rejoint les trois survivants pour un tour d'honneur, mais avaient du mal à marcher, écrasées sous le poids de l'émotion.

Le coup d'envoi du match contre Palmeiras a été donné à 16h30 locales (19h30 heure française) au stade Arena Conda de Chapeco (sud). Champion national en titre, Palmeiras était justement la dernière équipe affrontée par Chapecoense avant le drame, la veille de l'accident. À la 71e minute, le speaker du stade demandera aux supporter d'applaudir debout, en hommage aux 71 victimes, un rituel qui devrait se reproduire pour tous les matches à domicile.


La moitié du profit des ventes de billets sera reversée aux familles de victimes et l'autre servira à la reconstruction du club, qui a recruté 22 joueurs en un temps record pour reformer une équipe.