Les retournements de situations les plus fous

Les retournements de situations les plus fous

Publié le , modifié le

En allant s’imposer sur la pelouse de Dortmund (2-3) après avoir été mené (2-0) l’OM a réalisé un renversement de situation remarquable. D’autres scénarios incroyables ont précédé l’exploit phocéen en Ligue des champions. Focus sur trois de ces rencontres entrées dans la légende de la compétition européenne. Pour le meilleur, ou pour le pire.

Liverpool – Milan AC : finale de l’édition 2004-2005

Le match parmi les matchs. La référence des scénarios ubuesques. Une rencontre tellement folle qu’elle est aujourd’hui surnommée “le miracle d’Istanbul”. A cette simple évocation, les amateurs de football frémissent encore. Liverpool est mené (3-0) à la pause par le Milan AC en ce jour de finale de Ligue des champions (2004-2005) et nul ne croit encore aux chances de qualifications des Reds. Maldini puis Crespo par deux fois buteur, s’apprêtent à être célébrés en héros. Mais l’impensable va se produire : Gerrard (54e), Smicer (56e) et Xabi Alonso (59e) permettent aux Anglais de recoller au score. La décision s’est finalement faite aux tirs au but pour une victoire de Liverpool. L’histoire retiendra que tous les buts de la rencontre ont été inscris du même côté du terrain… De quoi faire rager les supporteurs de la tribune opposée.

Deportivo La Corogne – PSG : phase de poules de l’édition 2000-2001

Il n’y a pas toujours de « happy end » pour les clubs français en Ligue des Champions. Le Paris St Germain en a fait les frais face à La Corogne, en cette soirée du 7 mars 2001. Sur la pelouse du Razior les coéquipiers de Nicolas Anelka, resté sur le banc ce soir là, vont passer par tous les états. La victoire va d’abord se dessiner. Presque inévitablement après l’ouverture du score d’Okocha puis les deux buts de Laurent Leroy. En menant (3-0) à la 59e min le club de la Capitale ne peut imaginer la victoire lui échapper. Et pourtant… Un triplé de Pandiani combiné à un but de Tristan vont permettre à la formation espagnole de déjouer tous les pronostics. Le PSG a concédé ce soir là son revers le plus marquant de la C1.

Manchester United – Bayern Munich : finale de l’édition 1998-1999

Quel plus bel écrin qu’une finale de Ligue des Champions pour un scenario à rebondissements ? Menés (1-0) jusqu’à la 89e minute les Red Devils vont venir décrocher un succès inespéré en toute fin de rencontre. C’est d’abord une réalisation de Teddy Sheringham qui va remettre l’équipe de Sir Ferguson sur les rails avant qu’Ole Gunnar Solskjaer ne vienne offrir un succès retentissant aux Anglais, trois minutes plus tard. La formation bavaroise se souviendra longtemps de ces trois minutes maudites dans l’enceinte du Nou Camp.

A ne pas oublier :

Moins marquantes, d’autres rencontres de Ligue des Champions ont offert des retours impressionnants. Parfois sur l’ensemble des deux matchs :
-La victoire du Deportivo La Corogne (4-0) contre le Milan AC en quart de finale de l’édition 2003-2004 après avoir perdu (4-1) au match aller.
-La victoire de Lyon (5-3) face au Steaua Bucarest après avoir été mené (0-2) en début de rencontre lors du 3e match de phase de poules en octobre 2008.
-La victoire de Chelsea (3-1) à domicile contre Barcelone après s'être inclinés (2-1) au match aller. Un match à rebondissements et tendu jusqu'au coup de tête victorieux de John Terry quinze minutes avant le terme. Un final comme on les aime.

Vincent Fossiez @VincentFossiez