Les propriétaires de Manchester City seraient en pourparlers pour racheter le club de Troyes

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
ESTAC Troyes.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

D'après une information du Financial Times ce jeudi, la société-mère du club anglais de Manchester City aurait entamé des pourparlers pour le rachat du club français de Troyes (Ligue 2). Une stratégie qui s'inscrit dans la droite ligne de celle du City Football Group, qui veut renforcer son influence au niveau mondial avec des clubs satellites.

Le club de l''ESTAC fera-t-il partie très prochainement des nouvelles acquisitions du City Football Group (CFG) ? À en croire le Financial Times (article en anglais et payant) ce jeudi, la possibilité existe bel et bien : la société-mère de Manchester City -récent quart de finaliste de la Ligue des champions- serait en pourparlers pour un achat du club évoluant en Ligue 2.

Un prix d'acquisition "autour de millions à un chiffre"

Selon le quotidien financier britannique, les dirigeants du CFG ont eu des entretiens avec plusieurs autres équipes françaises ces derniers mois, dont une autre équipe évoluant elle aussi en Ligue 2, à savoir Nancy. Mais ils considèrent Troyes comme leur cible de premier choix. Les parties espéreraient bientôt conclure une transaction avec un prix d'acquisition "autour de millions à un chiffre" (entre 1 et 9 millions d'euros).

Ce dernier achat du Sheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, le milliardaire membre de la famille dirigeante d'Abou Dhabi qui a acheté Manchester City en 2008, s'inscrirait directement dans une politique économique globale, en cherchant à étendre au maximum son influence. Depuis 2013 et la création de CFG, il s'est lancé dans une frénésie de dépenses pour acheter ou prendre des participations minoritaires dans des clubs du monde entier (New York City FC, Mumbai City). Le projet sportif quant à lui, vise à repérer et intégrer les joueurs prometteurs au "réseau" du City Football Group via ces clubs satellites.

D'autres équipes du continent - telles que Gérone en Espagne et ou le club de Lommel SK en Belgique - seraient également scrutés de près. CFG cherche en parallèle à réaliser de nouveaux investissements en évaluant des équipes en Europe, en Afrique et en Asie. Le mois dernier, Manchester City a échappé à une interdiction de deux saisons de la Ligue des champions pour des violations présumées des règles du fair-play financier. 

à voir aussi Manchester City sauvé par le TAS, le City Football Group respire Manchester City sauvé par le TAS, le City Football Group respire
France tv sport francetvsport