Zlatan Ibrahimovic décla choc
Zlatan Ibrahimovic est célèbre pour son talent sur le terrain, mais aussi ses phrases-chocs. | ALBERT LLOP / ANADOLU AGENCY

Les phrases cultes de Zlatan Ibrahimovic

Publié le , modifié le

Qu’il nous agace ou qu’il nous fasse vibrer, Zlatan Ibrahimovic ne laisse personne indifférent. Connu pour sa vantardise aussi grande que son talent, le joueur suédois n’a jamais eu sa langue dans sa poche, et l’a prouvé encore hier soir, face à Lille en Coupe de la Ligue, en interdisant à ses coéquipiers de parler à la presse, en annonçant haut et fort que c'était lui "le patron". Compilation des meilleures phrases chocs de Zlatan.

1999 : le jeune Zlatan a 18 ans seulement, et vient de signer son premier contrat professionnel dans l’équipe du FC Malmö (club suédois). Vient alors le moment des présentations avec ses coéquipiers, instant où il se révèle déjà très sûr de soi : « Retenez bien mon nom et mon visage. Je m’appelle Zlatan Ibrahimovic, et je vais devenir le meilleur joueur de foot du monde ». Message reçu. 

A 19 ans, Zlatan Ibrahimovic commence déjà à intéresser les plus grands clubs européens. Dont Arsenal, qui dirigé par Arsène Wenger, suit avec attention les progrès du joueur suédois. Le club anglais lui propose de faire un test, ce qu’il refuse car selon ses dires, « Zlatan ne passe pas de test ». D’ailleurs, de toute sa carrière de footballeur, il n’en aura jamais passé.

Un an plus tard, « Ibra » débarque à l’Ajax d’Amsterdam. Là encore, à vingt ans seulement, alors que les nouvelles recrues ont tendance à faire profil bas, il lance : « Moi je suis Zlatan, et vous, vous êtes qui putain les gars ? » Une première rencontre qui fait déjà des étincelles, et qui prouve toute la modestie dont a toujours fait preuve l’attaquant actuel du PSG.

Zlatan Ibrahimovic fait autant parler son génie sur le terrain qu’en conférence de presse. C’est ce qu’ont pu remarquer les journalistes en 2001. Pendant une rencontre face à Liverpool, le jeune joueur d’alors humilie le défenseur Stéphane Henchoz, en le dribblant grâce à un geste technique de haute-volée. Quand vient le moment de raconter son geste à la presse, « Ibra » utilise ses propres mots : « D’abord je suis allé à gauche, lui aussi. Puis je suis allé à droite, lui aussi. Puis je suis retourné à gauche, et là, il est allé s’acheter un hot dog. »

Arrivé au FC Barcelone, Zlatan Ibrahimovic se lie d’amitié avec le défenseur Gérard Piqué. Une journaliste espagnole, qui s’étonne de leur complicité, lui demande en conférence de presse s’il est en couple avec le joueur qui partage sa vie avec la chanteuse Shakira. La réponse au tac au tac de l’attaquant suédois est d’ores et déjà mythique : « Viens chez moi et tu verras si je suis homosexuel. Ramène ta sœur, aussi ».

L’arrivée d’Ibrahimovic dans le championnat français n’a pas non plus été sans déclaration choc de la part de l’attaquant suédois. Fraîchement débarqué dans la capitale, il sort en toute franchise cette phrase marquante : « Je ne connais pas beaucoup la Ligue 1, mais la Ligue 1 sait qui je suis ». Championnat français battu par KO.

La nouvelle vie parisienne de Zlatan aura décidément été pleine de phrases chocs puisque lors de ses débuts, l’ancien joueur de Milan loge dans l’hôtel Le Crillon, avec sa famille. Après avoir songé un moment à l’acheter tout entier, le meilleur buteur des deux derniers championnat a bien évidemment tenu au courant la presse de ses avancées dans sa recherche d’un logement : « A défaut d’acheter l’hôtel, je vais habiter dans la Tour Eiffel, et me rendre aux entraînements en parachute ». En toute sobriété, toujours.

« Même mes enfants jouent mieux que vous ». Voilà ce qu'aurait lâché Zlatan à ses coéquipiers du PSG lors de la mi-temps d'un match contre Troyes en novembre 2012. Paris a pourtant gagné la rencontre 4-0, mais ne menaient qu’1-0 à la mi-temps, en se faisant dominer dans le jeu, ce qui a provoqué la rage de l’attaquant suédois, qui s’est par la suite excusé.

En décembre, la famille royale de Suède était de passage à Paris, rendant visite au joueur suédois. Après une visite guidée du Parc des Princes et une conversation entre compatriotes, Ibrahimovic s’est permis de donner une mission au roi Carl XVI Gustaf et à la reine Silvia : « Maintenant, prenez soin de la Suède jusqu’à ce que je revienne ! »

Hier encore, à l’issue de la demi-finale de la Coupe de la Ligue entre Paris et Lille, « Ibra » brille plus par son franc-parler que son efficacité sur le terrain. Alors que les journalistes attendent en zone mixte les réactions des joueurs, le joueur de 33 ans sort du vestiaire, accompagné de Maxwell, Marquinhos, Camara, Cavani et Lucas. Ibrahimovic donne la consigne à ses coéquipiers de ne pas répondre aux journalistes : « Suivez-moi, suivez-moi. Personne ne parle, c’est Zlatan le patron ». Le sourire au coin, l’attaquant parisien ne pipe mot devant les médias, imité par presque tous sauf Lucas, qui s’arrêtera tout de même répondre à quelques questions.

D'autres phrases mythiques de Zlatan Ibrahimovic : 

« Seul Dieu sait ... Vous lui parlez en ce moment. »

« Zlatan, vous avez des griffures sur le visage. Qu’est-il arrivé ?
– Je ne sais pas, demande à ta femme… »

« Je n'ai pas besoin de Ballon d'Or pour savoir que je suis le meilleur »

« Je suis le nord, je suis le sud, je suis l’est et je suis l’ouest. Je suis Zlatan Ibrahimovic. »

« C'est absolument faux, je n'ai pas acheté une Porsche à ce prix-là. J'ai commandé un avion, ça va plus vite. »

« Que manque-t-il à la Suède pour gagner l'Euro ? Dix Zlatan »

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou