Jérémy Aliadière
Jérémy Aliadière jouera t-il encore sous les couleurs lorientaises la saison prochaine ? | BORIS HORVAT / AFP

Les Merlus voient plus loin

Publié le , modifié le

A l’approche de la reprise de la Ligue 1, focus sur les vingt clubs qui disputeront la saison 2013/2014 dans l’élite. Ce lundi, coup de projecteur sur le Lorient FC.

L'objectif : et si Lorient accrochait enfin l'Europe ? 

Avec une 8e place décrochée la saison dernière, les bretons n'en finissent plus de regarder vers le haut. Avec des recrues devant (Vincent Aboubakar) et derrière (Raphael Guerrero, international espoir portugais), Christian Gourcuff a eu les renforts qu'il attendait, et peut débuter sa 25e saison sur le banc lorientais sereinement.  Et surtout, les Merlus auront enfin à leur disposition à partir de septembre "L'Espace FCL" qui regroupera les pros, la formation et l'administration à Ploemeur. «Je le réclamais depuis 15 ans, il compte plus pour moi qu'une place européenne. C'est un jalon capital pour l'évolution du club, autant pour les installations que pour le cadre apaisant qui conditionne l'état d'esprit du groupe». Tous les ingrédients sont là pour que la mayonnaise prenne. Et pourquoi pas, de rêver d'un destin à la "niçoise". Seules ombres au tableau : l'incertitude qui plane autour du cas Jérémy Aliadière, courtisé par Lyon, et le départ de Benjamin Corgnet à Saint-Etienne. 

Le joueur à suivre : Jérémy Aliadière

Il a fallu attendre 30 ans pour voir Jérémy Aliadière explose enfin au plus haut niveau. Avec 15 buts en 31 matchs, l'attaquant lorientais a été directement impliqué dans 42% des buts bretons. Des prestations qui corrèlent enfin avec le gros potentiel repéré par Arsène Wenger, et qui lui ont permis de décrocher sa première sélection avec l'Equipe de France. En somme, une saison pas loin d'être exceptionnelle pour ce joueur qui ne fait pas mystère de ses envies d'ailleurs :"Lorsque l'on sort d'une saison comme ça, on a l'ambition, arrivé à trente ans, de connaître une expérience de "haut niveau". Jouer une coupe d'Europe, des choses comme ça. J'aimerais bien, si j'en ai l'opportunité, forcément". Problème : compte -tenu de la clause de départ fixée par les dirigeants (8M€) les prétendants ne se bousculent pas au portillon. L'ancien joueur d'Arsenal décide donc "de faire la grêve", et refuse d'entrer en jeu contre Brest en amical, le 21 Juillet dernier (1 - 1). Depuis, il a été sanctionné, et Loic Féry, le président breton a affirmé que "le malentendu avec Aliadière était résolu". On l'espère pour lui. On l'espère surtout pour Lorient. 

Le coup de l'été : Vincent Aboubakar

"Ce garçon a une qualité technique exceptionnelle. Il est adroit devant le but, il est collectif, mais peut aussi débloquer à lui seul un match. Sa puissance dans le jeu apporte toujours un plus à l’équipe. C’est un joueur d’avenir". A en croire Denis Lavagne, son premier entraîneur à Garoua (Cameroun), la marge de progression de Vincent Aboubakar est colossale. Comment diable Valenciennes a t-il pu laisser filer - gratuitement - le gamin de Yaoundé chez les Bretons ? En jetant un coup d'oeil à ses statistiques, on comprend mieux. 2 buts en 28 match, pour un N°9, c'est peu. Mais Christian Gourcuff croit en lui :"Il nous a fait mal lorsqu’on a joué contre lui (2 buts et 1 passe décisive en 4 matches). Il y a deux ans déjà, nous avions envisagé son arrivée après le départ de Gameiro. Paul Le Guen m’en avait dit beaucoup de bien lorsqu’il était sélectionneur du Cameroun.». Avec le coach breton, Vincent Aboubakar pourra sans aucun doute exploiter la plénitude de ses capacités. Et s'affirmer comme un excellent complément de Jérémy Aliadière.   

Jean Charbon