Udinese Arsenal Ramsey 2011
Ramsey barre la route d'Udinese | AFP - Giuseppe Cacace

Les Gunners au courage

Publié le , modifié le

Malgré les départs de Fabregas et Nasri et les nombreuses blessures, Arsenal s'est qualifié pour la phase de poules de la Ligue des Champions (14e année de suite) en s'imposant sur le terrain de l'Udinese (2-1) après avoir gagné à l'aller (1-0). Les Gunners étaient pourtant menés et ils ont concédé un penalty, écarté par Szczesny. Dans les autres matches, Benfica a dominé Twente (3-1), BATE Borisov gagnant son ticket au Sturm Graz (2-0). Le FC Copenhague éliminé.

Orphelins de Fabregas et Nasri, leurs maîtres à jouer partis vendre leur talent ailleurs, et les absences pour blessures de Squillaci, Gibbs, Diaby, Koscielny, les Gunners ont trouvé de belles ressources pour ne pas rester en rade de la Ligue des Champions. Car même si les caisses du club sont bien remplies après ces deux transferts, la manne financière de la compétition européenne compte énormément, et pourrait même décider Arsène Wenger à lâcher quelques millions pour attirer des joueurs de calibre. Pour y parvenir, l'équipe anglaise a réalisé un petit exploit. Dans un stade surchauffé, elle a subi un siège étouffant dans joueurs de l'Udinese dès l'entame de la rencontre. Di Natale ouvrait même le score à la 9e minute, mais son but était logiquement refusé pour hors-jeu. Partie remise pour le capitaine qui montrait le chemin aux siens en plaçant sa tête, depuis les 10m, sur le poteau des Gunners avant que le ballon ne rentre. Le petit international transalpin de 1.70m faisait s'embraser le stade Friuli, et ramenait les deux formations à égalité sur l'ensemble des deux matches. Mais après la pause, Gervinho débordait sur le côté gauche et centrait en retrait pour son capitaine, Robin Van Persie, auteur d'une égalisation salvatrice (55e). Seulement voilà, trois minutes après, sur un corner renvoyé par les hommes de Wenger, l'arbitre sifflait un penalty, après intervention de l'arbitre de surface, pour une main de Vermaelen à qui il infligeait un carton jaune. Di Natale avait donc l'occasion de remettre son équipe sur de bons rails et espérer de nouveau la qualification, mais le jeune portier d'Arsenal, Szczesny, sortait magnifiquement la tentative de la main gauche juste au-dessus de sa barre transversale (58e). Ce but raté donnait un petit coup au moral aux Italiens, qui continuaient pourtant à pousser et finissaient par se faire contrer par le très rapide Walcott, concluant sa course sur le côté gauche par un intérieur du pied droit dans l'angle fermé (69e). Grâce à ce succès (2-1) cumulé à la victoire à l'aller (1-0), Arsenal retrouve le gotha du football européen et saura demain quels seront ses adversaires en poules. Mais pour y briller, comme sur la scène nationale, le club doit se renforcer rapidement.

Dans les autres rencontres, le Benfica Lisbonne a enfoncé le clou contre les Hollandais de Twente après avoir ramené le nul (2-2) des Pays-Bas à l'aller. Les Lusitaniens s'imposent (3-1) grâce notamment à un doublé de Witsel (46e, 66e). Le FC Copenhague n'a pas réussi à renverser la vapeur sur le terrain des Tchèques de Viktoria Plzen en s'inclinant (2-1) après avoir déjà perdu à domicile au match aller (3-1). Très belle performance des Bélarusses de BATE Borisov, vainqueurs sur le terrain de Sturm Graz (2-0) après avoir concédé le nul à l'aller (1-1).

Les chapeaux de la Ligue des Champions avant le tirage au sort des groupes

. CHAPEAU 1 (têtes de série)
Barcelone, tenant du titre
Manchester United
Chelsea
Bayern Munich
Arsenal
Real Madrid
FC Porto
Inter Milan
. CHAPEAU 2
AC Milan
Lyon
Shakhtar Donetsk
Valence
Benfica Lisbonne
Villarreal
CSKA Moscou
Marseille
. CHAPEAU 3
Zenit St Petersbourg
Ajax Amsterdam
Bayer Leverkusen
Olympiakos
Manchester City
Lille
Bâle
BATE Borisov
. CHAPEAU 4
Borussia Dortmund
Naples
Dinamo Zagreb
Apoël Nicosie
Trabzonspor
Genk
Viktoria Plzen
FC Otelul Galati