Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic face à Lorient lors de la 1ere journée de Ligue 1 | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Les Français auront leurs chances

Publié le , modifié le

Le tirage au sort de la Ligue des champions a été plutôt clément avec les clubs français. Paris est le mieux loti dans le groupe A avec Porto, Kiev et Zagreb. C'est plus compliqué pour Lille qui va retrouver le Valence de Rami, le Bayern Munich et Bate Borisov. Enfin, Montpellier s'en sort avec Arsenal, Schalke et l'Olympiakos Le Pirée. C'est mieux que le terrible groupe D où figurent le Real Madrid, Manchester City, l'Ajax Amsterdam et le Borussia Dortmund.

L'état major du PSG a retenu son souffle. Deux boules, une avec le papier A, une avec le D. Le sort a finalement été favorable aux Parisiens (l'avenir le dira, ndlr) en leur évitant le groupe de la mort où s'échineront le Real Madrid, Manchester City, l'Ajax Amsterdam et le Borussia Dortmund, un vrai groupe de champions. De son côté, pour son retour en C1, Paris sera en position de force avec Porto (chapeau 1), le Dynamo Kiev et le Dinamo Zagreb. Autant dire que les deux premières places sont largement à la portée des Parisiens, voire la tête du groupe. "Je pense que le plus difficile était le groupe D avec Real Madrid, Manchester City et Dortmund (avec Ajax Amsterdam). Nous, nous sommes dans un groupe équilibré, a commenté Carlo Ancelotti, le coach parisien. Est-ce que c'est un tirage heureux? Non, toutes les équipes et tous les matches sont difficiles en Ligue des champions".

Qualifiée de haute lutte mercredi en barrage face à Copenhague, Lille n'a pas fini d'en baver. Son parcours en Ligue des champions (groupe F) passera par le finaliste malheureux de la dernière édition, le Bayern Munich, Valence et Bate Borisov. Rien d'injouable mais la qualification pour les huitièmes sera difficile à atteindre. 31e club sur les 32 qualifiés à l'indice UEFA, Montpellier aurait pu tomber plus mal. Placé de la groupe B, le champion de France va découvrir l'Emirates Stadium d'Arsenal, la rudesse de Schalke 04 et le chaudron de l'Olympiakos. L'obstacle n'est pas insurmontable mais il faudra élever son niveau jeu pour espérer sortir des poules.

Hormis l'incroyable groupe D, tous les ténors européens ont profité de leur rang pour s'offrir une poule tranquille. Chelsea, vainqueur l'an passé, devrait se sortir d'un groupe E à sa main, même si la Juventus Turin fait partie des plus grosses équipes du chapeau 3. En revanche, le Shakhtar Donetsk et surtout les très méconnus Danois de Nordsjaelland, le club le plus modeste du plateau à l'indice UEFA, ne devraient pas poser trop de problèmes au club londonien. Barcelone, qui fait chaque année partie des favoris, est tombé dans un  groupe G qui ne devrait pas trop lui poser de problème, avec le Benfica Lisbonne, le Spartak Moscou et le Celtic Glasgow. Opposé à Braga, Galatasaray et Cluj (groupe H), Man Utd doit bien rigoler des malheurs de City. Enfin, Milan est lui aussi bien tombé avec St-Petersbourg, Anderlecht et Malaga.

Réactions

René Girard (entraîneur de Montpellier): "Cela aurait pu être pire, mais c'est bien. On est le petit nouveau dans cette Ligue des champions. On peut se dire que l'on a tout à prouver et tout à faire. Mais c'est un groupe où l'on peut avoir notre mot à dire. Si on négocie bien les matches à la maison, il peut y avoir des choses intéressantes. Ensuite, il y a peut-être moyen de ramener des points de quelque part. Quand vous tombez dans un groupe avec le Real ou Barcelone, vous vous dites qu'il n'y a plus qu'une place, ou deux, à prendre. Là, il y a peut-être un peu plus de possibilités de faire quelque chose. Même si Arsenal est au-dessus du panier, on se dit que tout le monde peut accrocher tout le monde. ce n'est pas inintéressant dans un groupe. C'est motivant et excitant.On va tout faire pour bien figurer, être à la hauteur de l'honneur qui nous est fait. Il va falloir se mettre dans la peau d'une équipe européenne, ce qui ne vient pas du jour au lendemain...