Portland Thorns North Carolina Courage USA Foot
Les joueurs des Portland Thorns (à gauche) et du North Carolina Courage s'agenouillent pendant l'hymne national avant le début de leur match de football à l'occasion du Challenge Cup, au Zions Bank Stadium, le samedi 27 juin 2020, à Herriman (Utah). | Rick Bowmer/AP/SIPA

Les footballeuses de Portland et North Carolina posent le genou à terre pour le retour du foot aux Etats-Unis

Publié le , modifié le

Samedi, les joueuses des Portland Thorns et de North Carolina Courage ont reproduit le désormais célèbre geste de Colin Kaepernick en mettant un genou à terre lors de l'hymne national, à l'occasion du Challenge Cup, un tournoi qui inscrivait le retour du football après l'arrêt de toutes les compétitions à cause du coronavirus.

Les joueuses des Portland Thorns et de North Carolina Courage ont mis un genou à terre samedi lors de l'hymne national, à l'occasion du Challenge Cup, un tournoi marquant le retour du football alors que le championnat est toujours suspendu à cause du coronavirus. Les joueuses, qui portaient un maillot sur lequel était inscrit "Black Lives Matter", se sont alignées au centre du terrain pour effectuer ce geste, désormais autorisé par le règlement. Début juin, la Fédération américaine de football (USSF) a en effet supprimé une disposition de son règlement qui interdisait aux membres de ses équipes nationales de s'agenouiller pendant l'hymne. Cette règle avait été instaurée en 2016 suite à une prise de position de la Ballon d'Or Megan Rapinoe, qui avait déjà posé le genou à terre pendant l'hymne. 

En plus de ce geste, les joueuses des Portland Thorns et de North Carolina Courage ont également observé une minute de silence. "Nous nous sommes agenouillées aujourd'hui pour protester contre l'injustice raciale, la brutalité policière et le racisme systémique envers les Noirs et les gens de couleur en Amérique", ont expliqué les deux équipes dans une déclaration commune. Les joueuses de Chicago et de Washington ont elles aussi reproduit ce geste avant leur match (voir le tweet en dessous). 

Geste initié par Colin Kaepernick

"C'est notre devoir de demander que les libertés sur lesquelles cette nation fut fondée soient étendues à tout le monde", ont-elles ajouté. Le premier à avoir exécuté ce geste fut, il y a quatre ans, le joueur de football américain Colin Kaepernick, pour protester contre les violences policières faites aux Noirs. Un geste qui lui avait valu d'être insulté en 2017 par le président américain Donald Trump, estimant qu'il manquait de respect au drapeau des Etats-Unis. Kaepernick fut rapidement imitée par la star du football aux Etats-Unis, Megan Rapinoe. Le geste a fait florès sur de nombreux terrains du monde, notamment en Premier League anglaise, après la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier à Minneapolis, dans le nord des Etats-Unis.

à voir aussi Entre Donald Trump et les sportifs américains, une fracture irréparable Entre Donald Trump et les sportifs américains, une fracture irréparable
AFP