Jean-Claude Boulard (Maire PS du Mans)
Jean-Claude Boulard (Maire PS du Mans) soutient Le Mans FC | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Les élus du Mans se mobilisent

Publié le , modifié le

Un front uni en politique, ça existe ! Au Mans, c'est pour sauver le club de foot de la catastrophe. Le maire du Mans Jean-Claude Boulard (PS) et le président du conseil général de la Sarthe Jean-Marie Geveaux (UMP) se sont présentés devant la presse pour soutenir Le Mans FC avant son appel de la dernière chance devant le CNOSF. Leur but est de contrer les doutes de la DNCG au sujet des engagements des collectivités locales dans le redressement du club.

Piqués au vif ! En apprenant la rétrogradation du Mans FC en CFA à cause de doutes sur les "engagements  financiers de la ville du Mans et du conseil général de la Sarthe", les élus locaux ont décidé de monter au créneau contre la DNCG. "Il y a un manquement au respect que l'on doit à la parole des élus", se  sont indignés M. Boulard et M. Geveaux. Selon les élus ce doute vient du fait que ces engagements financiers des collectivités n'ont pas fait l'objet de délibérations. Et M. Boulard de répliquer que "les décisions de la DNCG n'ont cessé de se contredire, dans un  paysage juridique de ce type, il n'est pas possible de délibérer". "Quand il y a besoin des collectivités pour un équipement, une lettre des élus suffit", a souligné M. Geveaux. "Que la fédération se souvienne qu'elle a besoin des élus", a renchéri M. Boulard.

Des aides financières et une reprise

Face aux journalistes, les élus ont ainsi confirmé leurs engagements en faveur du club. Selon leur agenda, il est déjà prévu des dates de délibération mi-septembre en cas de maintien en National après l'appel devant du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Les élus assurent également que le budget pour évoluer en National est bouclé. Quant à la question du stade, enjeu majeur de la ville du Mans et de ses contribuables, une solution a été avancée. Le club ne pouvant s'engager à hauteur de plus de 100.000 euros de loyer  pour la saison, la ville négociera avec le concessionnaire du stade  MMArena pour régler la différence, dans la limite de 600.000 euros, loyer  annuel versé la saison précédente, précise la ville qui s'engage aussi en cas de maintien en National à verser une subvention d'un million d'euros au centre de formation. Le président Henri Legarda pourrait laisser le club à Claude Hervé, un chef d'entreprise local, qui a dit "qu'il  était prêt, avec ses partenaires, pour assurer la reprise du club" malgré les 14,4 millions d'euros de dette.