Les Corinthians soulèvent le trophée de la Copa Libertadores
Les Corinthians soulèvent le trophée de la Copa Libertadores | ALEX SILVA / Agência Estado

Les Corinthians remportent la Copa Libertadores

Publié le , modifié le

L'équipe brésilienne des Corinthians de Sao Paulo a remporté pour la première fois de son histoire la Copa Libertadores grâce à son succès à domicile 2-0 face aux Argentins de Boca Juniors, mercredi lors de la finale retour. A l'aller à Buenos Aires, les deux équipes avaient fait match nul (1-1). Les Corinthians ont remporté le prestigieux trophée, équivalent latino-américain de la Ligue des champions, grâce à un doublé d'Emerson (53e, 75e).

Les 40.000 spectateurs du stade Pacaembu ont pu fêter les leurs comme il se doit dans une ambiance indescriptible. Quelques mois après la mort de Socrates, l'un des joueurs emblématique du club (dans les années 80), les Corinthians lui offrent le plus bel hommage qui soit en remportant pour la première fois de leur histoire la plus prestigieuse compétition sud-américaine de clubs. 

Rencontre très chaude

Les premières 45 minutes ont été très physiques, souvent à la limite (3 avertissements), entre deux formations hésitant à se livrer totalement et se créant très peu d'occasions de but.
De retour des vestiaires, Boca, six fois vainqueurs de l'épreuve, cédait rapidement (53e) sur un but plein de sang-froid d'Emerson, servi d'une talonnade par Danilo. Les Argentins, Riquelme en tête, tentaient de réagir, mais étaient mis définitivement KO par l'inévitable Emerson, passé brièvement et sans convaincre par le Championnat de France à Rennes en 2007-08. L'attaquant était à la conclusion d'une superbe contre-attaque (72e) pour tuer le match.

"Notre équipe mérite ce titre. Nous n'avons pas de star dans ce groupe, mais nous sommes un collectif très fort et Emerson a connu une soirée merveilleuse", a souligné Paulinho. "C'est l'amitié qui lie ces joueurs qui explique ce succès", a renchéri son entraîneur Tite en rappelant que l'exploit avait été d'éliminer Santos, triple vainqueur de l'épreuve et tenant du titre, en demi-finale (1-0 à l'aller, 1-1 au retour). La formation de Sao Paulo est le neuvième club brésilien à inscrire son nom au palmarès.