corinthians Emerson guerrero mondial club 122012
corinthians Emerson guerrero mondial club 122012 | AFP - JF DIORIO

Les Corinthians en finale

Publié le , modifié le

Les Corinthians se sont qualifiés pour la finale du Mondial des clubs, mercredi à Yokohama. Les Brésiliens ont disposé des Egyptiens d'Al Ahly, champions d'Afrique, grâce à l'unique but de Paolo Guerrero (1-0). Vainqueur en 2000 pour la première édition, les Paulistes viseront un second sacre dimanche en finale où ils retrouveront Chelsea ou les Mexicains de Monterrey qui s'affrontent jeudi.

Douze ans qu'ils l'attendent. Les supporters des Corinthians n'ont jamais été si près d'exulter depuis la finale du Mondial des clubs 2000 remportée face au Vasco de Romario à Rio de Janeiro. Mercredi à Yokohama, les Brésiliens ont fait parler leur expérience pour se contenter d'une courte victoire face à Al Ahly (1-0). Les Egyptiens qui disputaient là leur quatrième édition (record) ne feront pas aussi bien que le TP Mazembe (Congo), premier club non-européen ou sud-américain, en finale en 2010.

La faute à Paolo Guerrero. Diminué par une blessure au genou droit, l'ancien attaquant du Bayern Munich a inscrit le seul but de la rencontre, bien servi par Douglas (1-0, 30e). Le Péruvien n'aurait jamais dû jouer, contraint normalement d'observer 15 à 20 jours de convalescence. Mais Guerrero, poussé par des milliers de supporters paulistes qui avaient fait le déplacement au Japon, a surmonté la douleur pour propulser son équipe en finale. Et pourtant Al Ahly n'a pas démérité. Mais en manque de temps de jeu avec l'arrêt du championnat égyptien depuis plusieurs mois, et diminué par la sortie sur blessure de leur gardien Sherif Erkramy, Mohamed Aboutrika et les siens ont péché dans la finition face au but de Cassio, malgré une domination en fin de rencontre.

L'équipe de Sao Paulo va donc tenter d'accrocher un second sacre à son palmarès, dimanche au Toyota Stadium. Le premier aussi pour un représentant d'Amérique du Sud depuis le succès de Porto Alegre en 2006. Les Brésiliens attendent de pied ferme le champion d'Europe en titre, Chelsea. Les Blues ont repris des couleurs ces derniers matches, enchaînant un large mais inutile succès en Ligue des champions (6-1 contre Nordsjaelland), et une victoire en déplacement à Sunderland (3-1). Il leur faudra pour cela se défaire des Mexicains de Monterrey, sans John Terry blessé face à Liverpool mi-novembre et toujours pas remis.