nasri city joie 092012
Nasri et ses coéquipiers | AFP

Les Citizens à l'heure du rachat

Publié le , modifié le

Le richissime club de Manchester City aimerait bien démontrer qu'il n'a pas investi des sommes astronomiques pour se voir éliminer dès le premier tour. L'an passé n'est donc peut-être plus qu'un mauvais souvenir pour les Citizens, qui aimeraient bien faire un grand coup face au grand Real Madrid. Dans le groupe C, il sera intéressant d'observer l'AC Milan sans Ibrahimovic et Thiago.

Cette première journée compte d'ores et déjà un choc, et celui-ci a toutes les caractéristiques d'une finale avant l'heure. Là encore, les propriétaires de club se sont faits plaisir en allongeant des sommes astronomiques dans le but de composer l'équipe la plus brillante. Si le titre de champion d'Angleterre est acquis, il reste au club de cheikh Mansour à faire bonne figure dans la compétition européenne la plus prestigieuse. L'élimination de l'an passé dès la phase de poules devrait servir d'expérience aux Citizens. Côté Real, le dernier petit caprice du malheureux Cristiano Ronaldo aura-t-il eu une incidence sur le jeu madrilène, on en saura un peu plus ce mardi, ou pas.

Ce groupe D est voué à donner du spectacle. Avec le Borussia Dortmund et l'Ajax d'Amsterdam comme autres membres, le spectacle devrait être assuré. Cette fois, c'est donc le double champion d'Allemagne qui accueille une équipe néerlandaise bien décidée à rester invaincue le plus longtemps possible cette saison. L'Ajax pourra s'appuyer notamment sur son récent succès en championnat face à Waalwijk (2-0) pour semer le trouble dans l'équipe adverse.

L'AC Milan en patron ?

Le groupe C devrait théoriquement mettre en évidence le statut de favori de l'AC Milan. Les Rossoneri qui ont pourtant vu partir leurs deux meilleurs joueurs (Ibrahimovic et Thiago) accueillent Anderlecht. L'actuel deuxième du championnat de Belgique n'a pas la prétention de faire peur à une équipe qui a remporté à sept reprises la Ligue des Champions, mais la défaite des Milanais, samedi face à l'Atalanta Bergame (0-1) n'est pas faite pour rassurer les tifosi.

L'autre match du groupe C mettra aux prises des clubs aux trajectoires financières opposées. Malaga qui connaît actuellement de gros soucis budgétaires, au point que l'UEFA lui a donné jusqu'au 30 septembre pour assainir ses comptes, affronte le club russe qui a pu sans sourciller débourser la bagatelle de 100 millions d'euros pour faire venir Hulk et Witsel. L'histoire dira si les Russes ont eu raison d'investir tant d'argent sur ces deux joueurs.

Romain Bonte