milan juventus 25022012
Fabio Quaglierella et Thiago Silva à la lutte | MORIN / AFP

Les Blues retrouvent des couleurs

Publié le , modifié le

Le choc entre l'AC Milan et la Juve s'est soldé par un 1-1, qui n'arrange pas les Rossoneri. Après quatre matches sans victoire, les Blues de Chelsea ont retrouvé un peu de mordant en corrigeant Bolton (3-0). Manchester City a battu Blackburn sur le même score et conforte sa position de leader. Cette 26e journée de Premier League mettra aux prises Arsenal à Tottenham, dimanche. En Allemagne, Mönchengladbach reste bon dauphin après son match nul face à Hambourg (1-1)

 Angleterre - Chelsea retrouve la flamme

Chelsea se devait de s'imposer à Stamford Bridge contre Bolton, avant-dernier de Premier League. Sans le moindre succès depuis quatre rencontres matches, André Villas-Boas jouait très gros à l'occasion de cette rencontre, et heureusement pour lui, ses joueurs ont répondu présent avec des buts inscrits en deuxième période par David Luiz (48e), Drogba (61e) et Lampard (79e). Chelsea se repositionne à la quatrième place, juste devant Arsenal. Pendant ce temps, Manchester City garde ses distances sur Manchester United (qui joue dimanche à Norwich) grâce à son large succès sur Blackburn 3-0.
Dimanche, le derby londonien entre Arsenal et Tottenham risque très chaud. Les supporteurs des deux clubs voisins du Nord de Londres ne s'apprécient pas, c'est un euphémisme. Cette année, la tension pourrait être encore plus grande puisque les Spurs ont pris le dessus sur les Gunners, les devançant de 10 points, pour intégrer un Big Four que les hommes d'Arsène Wenger pourraient bien quitter. C'est pour cela que les deux clubs ont publié un communiqué commun, pour appeler leurs fans à la pondération. Sera-ce suffisant ?

Italie - L'AC Milan en échec

Le 19e Scudetto de l'AC Milan n'est pas encore acquis, loin de là. Souvent décisif pour Milan cette saison, Nocerino profitait d'une mauvaise relance de la Juve pour ouvrir le score sur une frappe tendue -et déviée- de 25 mètres (14e). La Juventus peinait face à la mécanique milanaise et il fallait une énorme faute d’arbitrage pour ne pas voir les Rossoneri doubler la mise. Après une énorme tête de Mexès, Buffon repoussait le ballon sur Muntari qui à son tour plaçait une tête qui trompait le gardien de la Juve, mais alors que le cuir avait pourtant franchi de 50 centimètres la ligne, l’arbitre Paolo Tagliavento estimait qu’il n’y avait pas but… La Vieille Dame aurait pu revenir à la marque à la 68e minute lorsque Quagliarella a effectué une reprise à bout portant des six mètres qu'Abbiati détournait du pied. Peu après, Matri voyait son but refusé sur une position de hors jeu. L’attaquant de la Juve n’aura pas attendu longtemps pour se montrer de nouveau dangereux, et sur une reprise de volée à la suite d’un centre de Pepe, Matri égalisait (1-1 (83e). A deux minutes de la fin, Vidal se faisait exclure sur un tacle par derrière, et le score en restait finalement là. Avec un match de retard, la Juve qui est à un point, a de quoi être optimiste…

 Allemagne - Mönchengladbach rate le coche

Mönchengladbach reste bon dauphin après son match nul face à Hambourg (1-1). L'équipe surprise de ce milieu de saison a raté l'occasion de revenir à hauteur de Dortmund, mais préserve l'essentiel. Hanke avait ouvert le score pour 'Gladbach juste avant la pause, mais Arslan a égalisé en début de deuxième période. Auteur d'un nul chez la lanterne rouge de Bundesliga, battu en fin de match par un FC Bâle (1-0) qui accède pour la 1ère fois aux 8e de finale de la Ligue des Champions, le Bayern Munich a une chance de redresser la barre et limiter les dégâts, dimanche. En face, à l'Allianz Arena, ce sera Schalke 04, un club que l'actuel technicien bavarois a entraîné en 2003-2004, et qui a l'opportunité de s'emparer de la 3e place occupée pour l'instant par les Munichois.

 Espagne - La dernière chance de Barcelone

Dix points de retard, pour beaucoup d'observateurs, c'est insurmontable. Cela le serait d'autant plus si le FC Barcelone perdait dimanche à Madrid, sur le terrain de l'Atletico, tandis que le Real aura joué un peu plus tôt au Rayo Vallecano, dans un derby madrilène. Revigoré par l'arrivée aux commandes de l'Argentin Diego Simeona en janvier, l'autre club de la capitale n'a plus perdu depuis neuf rencontres, mais les trois nuls consécutifs et l'absence de Diego, blessé, peuvent inquiéter. A la limite de l'Europe, l'Atletico peut frapper un énorme coup, avec son arme fatale habituelle, Falcao. Mais les Barcelonais ont retrouvé leur effectif, et un Messi de nouveau décisif. Et voir s'envoler le titre de champion à Madrid aurait un goût très amer pour les joueurs de Guardiola. Mais l'équipe de José Mourinho n'est pas non plus en terrain conquis dans ce match en banlieue de Madrid, après son échec à Moscou (1-1) en Ligue des Champions et sans Benzema. Le Rayo Vallecano peut également lorgner sur l'Europe, après trois victoires de suite. Enfin, le FC Valence arrivera-t-il à se remettre de la claque à Barcelone (5-1) pour conforter sa 3e place et empêcher le FC Seville de se relancer vers les places européennes.

Romain Bonte