Les Bleus, les Bleuets, le Mondial 2022, Platini fait le tour des sujets chauds

Les Bleus, les Bleuets, le Mondial 2022, Platini fait le tour des sujets chauds

Publié le , modifié le

Le président de l'UEFA, Michel Platini, a évoqué les sujets liés au monde du football dans une interview au journal télévisé de TF1. L'équipe de France, les Bleuets, la Coupe du monde 2022 et les incidents de la rencontre Serbie-Albanie, il n'a éludé aucun sujet, mais n'a fait aucune déclaration fracassante non plus.

La rencontre Serbie-Albanie

"Les incidents de Serbie-Albanie, ce n'est pas seulement honteux, imaginez  qu'il y ait eu sous le drone une bombe plutôt qu'un drapeau, ça devient dangereux, surtout dans ces pays; là-bas, il y a beaucoup de tension politique", a expliqué le patron du foot européen. Ce match des qualifications à l'Euro-2016 a été interrompu définitivement mardi soir avant son terme. Les incidents à l'origine de l'interruption du match ont éclaté lorsque le stade a été survolé par un drone auquel était accroché un drapeau d'une carte de la "Grande Albanie", projet nationaliste  visant à regrouper dans un même Etat les communautés albanaises des Balkans. Des scènes de pugilat entre joueurs et spectateurs ont alors éclaté.

L'équipe de France

Deschamps face à Koscielny et Giroud à Ribeirao Preto
Deschamps face à Koscielny et Giroud à Ribeirao Preto

A un peu plus d'un an et demi de l'Euro 2016 en France, Michel Platini est revenu sur les récentes prestations de l'équipe de France. Le président de l'UEFA est optimiste puisque selon lui, les Bleus ont une chance de remporter l'Euro. Oui, cette équipe de France est intéressante, Didier Deschamps fait du bon boulot sur et en dehors du terrain". "Et il y a des bons jeunes comme Pogba et Varane, il y a quelque chose à faire", a conclu sur ce sujet l'ancien capitaine des Bleus vainqueurs de  l'Euro-1984 organisé en France. Les victoires contre l'Espagne (1-0), le Portugal (2-1) et la prestation sérieuse contre l'Arménie (3-0) sont autant de signes de la bonne santé de la sélection tricolore.

Les Bleuets

Kingsley Koman tête basse face à la joie toute en parodie des espoirs suédois
Kingsley Koman tête basse face à la joie toute en parodie des espoirs suédois

Ecartée de l'Euro 2015 suite à sa défaite contre la Suède 4-1, l'équipe de France espoirs a également été évoquée par Michel Platini. Il a déploré le comportement de certains joueurs dont le Monégasque Layvin Kurzawa. "Là, on était dans le chambrage, la moquerie et le chambrage s'est retourné contre eux", a commenté l'ancien capitaine des Bleus. Le salut militaire du joueur de l'ASM n'est pas passé inaperçu et lui a valu de nombreuses moqueries sur la toile. Très attentif à la discipline après les scandales de Knysna et de la virée nocture de cinq joueurs espoirs à l'automne 2012, Noël Le Graët a, par ailleurs, fait savoir qu'il ne sanctionnerait pas le latéral gauche.

Le Mondial 2022

Le président de l'UEFA est revenu sur l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. "Pour le Qatar-2022, je n'ai pas été influencé, le vote, en ce qui me  concerne, s'est fait en toute transparence et on a toujours dit qu'au moindre  soupçon de corruption, il y aurait un nouveau vote, mais pour l'instant, on ne  sait pas", a expliqué au journal de 20h00 celui qui est aussi un des  vice-présidents de la Fifa. Platini  n'a jamais caché qu'il avait voté pour le Qatar, pour développer le  football dans des endroits où la Coupe du monde n'est jamais allée. Dès le  vote, l'ancienne star de la Juventus avait tout de suite plaidé pour déplacer  le Mondial-2022 d'été en hiver. "On a décidé qu'on le ferait peut-être en hiver, et moi j'avais milité pour  l'hiver et aussi pour un Mondial itinérant dans tout le Golfe, mais après, ce  sont les politiciens (à la Fifa) qui décident", a-t-il conclu sur le sujet. La Russie et le Qatar ont respectivement remporté l'organisation des  Mondiaux 2018 et 2022 après un processus d'attribution assombri par des  allégations de corruption.

Benoit Jourdain @BenJourd1