Pogba
Paul Pogba et les Bleuets affrontent l'Ouzbékistan en quarts-de-finale de la Coupe du Monde U20. | AFP

Les Bleuets aux portes des demi-finales

Publié le , modifié le

Les Bleuets se voit offrir une occasion rêvée de pouvoir atteindre les demi-finales du Mondial des moins de 20 ans. Ils affrontent la surprenante équipe d''Ouzbékistan, samedi à Rize, un adversaire largement à leur porté sur le papier. Mais attention toutefois au complexe de supériorité à ce niveau de la compétition.

Après un premier tour décevant, l'équipe de Pierre Mankowski s'est ralncée en battant brillamment le pays hôte, la Turquie (4-1), en huitièmes de finale mardi dernier. Un déclic dans la tête des Bleuets ? "Après le match contre l'Espagne (défaite 2-1 au premier tour), on avait pas mal parlé entre nous. Il y a eu une remise en question. On s'est dit les choses et ça a été bénéfique", admet le défenseur lyonnais Samuel Umtiti, de retour après sa suspension.  Les jeunes Bleus ont montré des qualités mentales étonnantes en résistant à l'enfer du stade de Gaziantep face aux Turcs, tout en parvenant à proposer un jeu attrayant. "S'il y avait eu une défaite, on serait rentré en France et ça a joué dans les têtes. C'était maintenant ou jamais. C'est ce genre de matches qui nous permettent de hausser notre niveau", ajoute Umtiti visiblement très déterminé. La prometteuse "génération 93" a désormais retrouvé son statut de favori de la compétition, en compagnie de l'ogre espagnol. Une élimination prématurée serait donc vécue comme un échec.

"Il faudra prendre cette équipe très au sérieux" (Mankowski)

Le danger serait de prendre à la légère cette équipe asiatique. Un discours prudent est par conséquent de mise dans les rangs tricolores. "On affronte une excellente équipe, très bien organisée, qui sait bien défendre et qui, en contre, est très dangereuse", analyse Pierre Mankowski, le sélectionneur. "Il faudra avoir beaucoup de respect et de méfiance. Elle a une expérience des grandes compétitions plus importante queclele que nous avons.. On fait très attention à ne pas nous détourner de notre objectif qui est la qualification, on ne pense pas à la finale. Les résultats de ce tournoi ont montré qu'il y avait très peu d'écarts entre les équipes." Même son de cloche chez les joueurs, Umtiti avouant même ne pas trop connaître cette équipe. "S'ils sont arrivés jusque là, ça veut dire que c'est une bonne équipe. Il ne faut pas les sous-estimer, au contraire. Il ne faudra pas prendre ce match à la légère." Des propos qui contrastent avec l'attitude des joueurs à l'entraînement hier, qui seraient apparus très empruntés, provoquant l'ire de leur entraîneur.

Surprenants Ouzbeks

Tombeur de la Grèce, l'Ouzbékistan a créé l'exploit face au finaliste de l'Euro U19 en 2012. L'équipe d'Akhmadjan Musaev sera néanmoins privée de trois titulaires (Yuldashov, Rakhmanov et Iskanderov). Du côté français, l'ancien adjoint de Raymond Domenench devrait privilégier une formation en 4-5-1. Devant Aréola dans les buts, la défense devrait être composée de Foulquier, Zouma, Umtiti et Digne. L'avant-centre Sanogo, récemment transféré à Arsenal, sera  supporté sur ses côtés par Thauvin et Bahebeck. Pogba et Kondogbia formeront la paire de milieux relayeurs, Veretout jouant un cran plus haut en meneur de jeu. Le vainqueur de cette rencontre affrontera le vainqueur du match opposant le Ghana au Chili. Opposé au petit poucet Ouzbek, c'est une occasion en or qui se présente pour les Bleuets. La porte des demi-finales est grande ouverte.

Adrien Debargue