Gaëtane Thiney
Gaëtane Thiney | AFP

Les Bleues dominent la Norvège

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine a battu la Norvège 1-0 samedi à Reims en match de préparation à l'Euro qui débute dans moins de deux semaines en Suède, confirmant au passage ses qualités, solidité défensive et domination au milieu de terrain, comme son grand défaut, le manque d'efficacité offensive.

Le but français a été inscrit à l'heure de jeu par Gaëtane Thiney, auteure  de son 35e but en Bleu. A 10 jours du départ pour la Suède, les Françaises sont en pleine  préparation physique et quelques jambes étaient peut-être un peu lourdes sur la  pelouse du stade Auguste-Delaune. Mais au cours d'une première période frustrante, les joueuses de Bruno Bini  ont surtout manqué d'un peu plus d'initiative et de tranchant à l'approche du  but, de précision dans les passes aussi.

Nettement supérieures physiquement et à la récupération, les Françaises  peuvent au moins se féliciter de la crainte qu'elles ont semblé inspirer à une  équipe de Norvège qui fut championne du monde et deux fois championne d'Europe  et qui pourtant s'est pour l'essentiel contentée de défendre. Désormais 11e au classement Fifa, la Norvège n'est certes plus tout à fait  ce qu'elle était (son dernier titre remonte aux jeux Olympiques de 2000), mais  elle participera comme la France à l'Euro et peut être comptée parmi les bonnes  nations européennes.

Bini fait tourner

Bien sûr, les Françaises ont eu les meilleures occasions mais, et c'est un  défaut récurrent, elles ont beaucoup gâché, tombant aussi sur une bonne  gardienne norvégienne. Bussaglia (19, 20), Necib (20) et Delie ont ainsi animé cinq minutes  brûlantes, avant que Thiney (32) ou Thomis (51) n'aient à leur tour des ratés à  la finition. Même le but de Thiney est intervenu après un incroyable raté de Delie qui  expédiait sur la barre un ballon dont la place était au fond des filets. Le bilan de la soirée rémoise des Bleues reste néanmoins positif avec une  nouvelle victoire après celle contre la Finlande il y a quatre semaines (3-0),  à nouveau sans but encaissé.

En défense, en l'absence de Renard, malade, la charnière Georges-Delannoy a  ainsi été très sobre. Le sélectionneur a pu aussi faire tourner son effectif et  a offert du temps de jeu à des remplaçantes comme Brétigny, Catala ou Houara,  ainsi que sa première sélection à la jeune Montpelliéraine Asseyi (19 ans). Les Françaises ont désormais droit à quelques jours de vacances, les  dernières avant l'Euro. Jeudi, elles seront de retour à Clairefontaine avant un  dernier amical samedi contre l'Australie à Angers. Trois jours plus tard, elles  seront en Suède.

AFP