Eugénie Le Sommer (France)
Eugénie Le Sommer (France) | SYLVAIN THOMAS / AFP

Les Bleues battent la Belgique sans forcer

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine a remporté sans génie son premier match de préparation sur la route de l'Euro-2017 en battant une modeste Belgique (2-0), ce vendredi à Montpellier. Un but contre son camp de la malheureuse Heleen Jaques (15) a bien lancé les Bleues, mais les jambes semblaient lourdes, au terme d'une intense préparation physique. Malgré une domination sans partage en seconde période, elles n'ont marqué que dans le temps additionnel sur un corner confus, par Camille Catala (90+2).

Dans la perspective de l'Euro néerlandais (16 juillet-6 août), l'équipe d'Olivier Echouafni peut être rassurée sur sa défense, où la charnière Wendie Renard-Laura Georges, 268 sélections à elles deux, a dompté énergiquement les Diablesses Rouges. Ce match a donné quelques indications sur les choix d'Echouafni. Ses joueuses ont beaucoup écarté sur les ailes dans un 4-5-1 au service d'Eugénie Le Sommer avant-centre. A droite et à gauche Kadidiatou Diani et Claire Lavogez ont beaucoup permuté, et souvent pris le dessus sur leurs latérales. Les duettistes ont aussi beaucoup dribblé, notamment l'insaisissable Diani. L'ouverture du score est d'ailleurs venue d'un centre de Lavogez qui venait de déborder sa vis-à-vis (15). Heleen Jaques, dépassée pendant 90 minutes, a trompé sa gardienne, Justine Odeurs.

Un seul arrêt pour Bouhaddi

Autre indication, pour le rôle encore indécis de latérale gauche, le sélectionneur a choisi la Parisienne Ève Perisset plutôt que la Montpelliéraine Sakina Karchaoui. La gardienne Sarah Bouhaddi n'a eu à faire qu'un arrêt, à la demi-heure de jeu, face à la star de la Belgique, Tessa Wullaert, que les Lyonnaises ont déjà croisée avec Wolfsburg en Ligue des champions. Après la pause, les Françaises ont beaucoup gâché. Le Sommer a heurté la barre transversale (56), et Marie-Laure Délie, entrée à la pause, a manqué un face à face avec Odeurs (77) puis Gaëlle Thiney a frappé trop haut (85) et Sandie Toletti trop à gauche (89). 

Enfin, Catala, entrée quelques minutes plus tôt, a donné plus d'allure au score de ce match qui était aussi un hommage au président du Montpellier-Hérault SC, Louis Nicollin, pionnier du football féminin en France, décédé le 29 juin. Les "filles" portaient un T-shirt marqué "Loulou merci pour tout" pendant les hymnes. Le message figurait aussi sur une grande banderole posée sur la pelouse avant le coup d'envoi. Un petit film avec Loulou en vedette rabelaisienne a aussi été projeté sur les écrans de La Mosson, et les quelques 10.000 spectateurs ont fait durer la minute d'applaudissements. Pour leur second match de préparation, les Bleues rencontrent la Norvège, mardi à Sedan. Elles rentrent dans l'Euro le 18 juillet contre l'Islande à Tilburg.

AFP