Uli Forte
Uli Forte n'est plus l'entraîneur des Young Boys de Berne | CARLO HERMANN / AFP

L'entraîneur des Young Boys de Berne limogé

Publié le , modifié le

Les Young Boys de Berne ont décidé de se séparer de leur entraîneur Uli Forte immédiatement comme l'annonce le club de la capitale suisse sur son site internet. Le technicien paie le mauvais début de saison de son équipe, qui n'a pas remporté un seul de ses cinq matches.

Pour le moment, aucun successeur n'a été désigné. L'entraînement sera conduit dans un premier temps par l'entraîneur-assistant Harald Gämperle. Il aura la charge de préparer l'équipe pour un rendez-vous très important dimanche avec le derby à domicile contre Thoune. En Super League, les Bernois sont certes invaincus après trois matches mais ils ont concédé trois matches nuls (1-1). Ils comptent déjà six points de retard sur le leader Bâle. Au 3e tour préliminaire de la Ligue des champions, les coéquipiers de Von Bergen ont été pratiquement inexistants face à Monaco (7-1 sur l'ensemble des deux matches).

Deuxième entraîneur limogé en trois journées

Le Zurichois Forte (41 ans) était arrivé en été 2013 dans la capitale après avoir quitté de manière surprenante Grasshopper. Forte est déjà le deuxième entraîneur de Super League limogé après trois journées de championnat. Lundi, le FC Zurich avait retiré la conduite de la première équipe à Urs Meier. Cette fois-ci, ce sont donc aux Young Boys de changer de technicien. Le directoire a attendu 48 heures après le 0-4 concédé à Monaco - mais avec une liste de blessés longue comme le bras -  pour prendre sa décision.

"L'équipe a besoin de vent frais"

L'analyse des dirigeants a conclu que l'équipe renforcée à l'entresaison a besoin d'une nouvelle impulsion à l'étude du début de saison et aussi de la fin du dernier championnat. "Nous avons abordé la saison avec de grands espoirs mais nous devons reconnaître que nous sommes encore loin de notre chemin", a expliqué le directeur sportif, Fredy Bickel. "Nous abordons une série de matches importants et nous sommes persuadés que l'équipe a besoin de vent frais. Uli Forte était pour nous le bon entraîneur au bon moment. Mais maintenant nous devons confier la conduite de l'équipe à d'autres mains", a  poursuivi Bickel sur le site du club.

De son côté, Uli Forte s'est montré surpris par cette décision sur la home-page du club. "J'aurais volontiers continué mon travail à Berne. Ce n'est malheureusement plus possible. Je ne comprends pas la décision du club mais je dois l'accepter." Le poste d'entraîneur en chef n'est pas un havre de tranquillité du côté des Young Boys. La liste des coaches employés durant les dix dernières années est longue : huit entraîneurs se sont succédés sur cette période.

AFP