Lens sous pression pour l'Euro-2016

Publié le , modifié le

L'Etat et la région Nord/Pas-de-Calais ont mis la pression sur la candidature de Lens à l'organisation de l'Euro-2016, dans un courrier conjoint adressé au maire de la ville et au président du club de L2 rendu public. Il est ainsi demandé qu'avant le 31 mars, Ville (propriétaire) et RC Lens (locataire) "précisent leur volonté et leur capacité à mettre concrètement en oeuvre leur candidature à l'Euro-2016", pour moderniser l'enceinte.

 Le ministre et le président de région posent ensuite deux questions, la première à M. Martel, la seconde à M. Delcourt, qui a rendu public le contenu de la lettre lors d'un point presse à Lens. Le club "peut-il, avant le 30 mars 2012, prendre la décision définitive de réaliser la modernisation du Stade Bollaert dans le cadre de la loi spécifique qui lui permet de bénéficier des subventions des collectivités locales ?". Deuxième question: "si le (club) renonce à être le maître d'ouvrage de la modernisation du (stade), la Ville de Lens envisage-t-elle de transférer la location (...) à l'une des collectivités locales qui serait candidate, (la Région s'est portée disponible, est-il précisé dans la lettre)". "Je suis agacé que l'on me taxe d'être celui qui serait contre l'Euro-2016 à Lens", a réagi M. Delcourt. "Le maire de Lens est-il pour l'Euro-2016? Oui. Je vais leur répondre que je suis d'accord sur tout", a-t-il ajouté. "C'est avec M. Gervais Martel que M. Percheron doit négocier. Ce n'est plus mon affaire", a encore déclaré le maire de Lens.

AFP