Lens accroché par Tours

Lens accroché par Tours

Publié le , modifié le

Lens a concédé le match nul (2-2) face à Tours lundi pour le compte de la 26e journée de Ligue 2, au terme d'une rencontre au cours de laquelle les deux équipes ont eu chacune leur mi-temps. Lens a certes conforté sa 3e place au classement, mais a laissé passer l'occasion de prendre une marge un peu plus confortable sur son poursuivant immédiat Caen.

Ce sont les Tourangeaux qui se sont montrés les plus percutants en première période, en prenant rapidement l'avantage par Andy Delort dès la 8e minute. Cueillis à froid, les Lensois ont poussé, mais ils se sont heurtés à un très bon gardien. Benjamin Leroy a en effet réalisé plusieurs parades essentielles pour sauver ses couleurs. Son homologue lensois Riou a dû aussi s'employer à plusieurs reprises dans ces premières quarante-cinq minutes relevées. Mais du côté artésien, c'est la défense qui a failli, prise de vitesse par Adnane qui a permis à tours de faire le break (2-0, 39e).

Le réveil des Sang et Or

Mais au retour des vestiaires, poussés par leur public, qui les avait sifflés peu de temps auparavant, les Lensois ont montré un autre visage, beaucoup plus performant, même s'ils n'ont pas été très efficaces parce que trop brouillons. Tout a basculé en deux minutes. D'abord sur une tête de Touzhgar à la réception d'une remise de Ljuboja parès un corner, et deux minutes plus tard sur un pénalty sifflé pour une faute de Leroy sur Ljuboja qui a transformé lui même la sentence (2-2, 72e). Les Sang et Or ont eu d'autres possibilités d'aller chercher la victoire en fin de match, mais ils se sont montrés trop maladroits.

Finalement c'est un nul logique qui permet à Lens de  rester sur le podium et à Tours (à 6 points des Nordistes) de ne pas être totalement hors-jeu pour la montée. Mais les Lensois ont confirmé qu'ils avaient beaucoup de mal à Bollaert où ils ne se sont plus imposés depuis plus de trois mois. 

Christian Grégoire