L'AC Milan
Le bonheur des Milanais autour de Philippe Mexès | MAXPPP - JULIEN WARNAND

Le Zenith arrache le nul face à Malaga

Publié le , modifié le

En encaissant deux buts en une minute (8e, 9e), le Zenith St-Pétersbourg était mal parti contre Malaga en Ligue des Champions (groupe C), mais a fini par arracher le nul (2-2). Malaga assuré de la 1ère place a été rejoint par l'AC Milan, vainqueur à Anderlecht (3-1) avec un but à la "Ibrahimovic" de Philippe Mexès. Dortmund, qui a laminé l'Ajax (4-1), s'est aussi qualifié pour les 8e, avec le Real Madrid, auteur d'un nul (1-1) à City grâce à Benzema.

C'est un match complètement fou. Au stade Petrovski de St-Pétersbourg, le Zenith a d'abord dominé. Puis a encaissé deux buts, en une minute. Le premier sur le premier contre de Malaga, conclu par Buonanotte sur un centre de Seba (8e, 1-0). Le deuxième, sur une colossale erreur du portier russe, qui donnait le ballon à l'attaquant de Malaga, santa Cruz, qui n'avait plus qu'à servir Seba pour le deuxième but (9e, 2-0). Le coup était terrible, mais les hommes de Luciano Spalletti remettaient la main sur le match, jusqu'à être récompensés par le but de Danny, à la réception d'un centre de Hubocan (49e, 2-1). La suite de la rencontre, c'était une pression énorme du Zenith, des occasions en cascade avec le risque toujours présent d'encaisser un but sur un contre. Et au bout du suspense, au bout du match, St-Pétersbourg égalisait par Fayzulin (86e, 2-2). Malheureusement pour les Russes, le match nul n'est pas suffisant pour se donner l'espoir de jouer la qualification à San Siro le 4 décembre prochain, même s'il suffit aux coéquipiers de Jérémy Toulalan pour assurer leur première place.

Et l'AC Milan a mis une mi-temps pour se placer sur le chemin des 8e de finale. A Anderlecht, c'est, comme souvent, le jeune El Shaarawy qui a trouvé le chemin des filets (47e), avant que Philippe Mexès ne réalise le chef-d'oeuvre de la soirée, avec un retourné acrobatique digne d'Ibrahimovic à la 71e minute. En plus avec un enchaînement contrôle de la poitrine-retourné, à l'entrée de la surface belge. Ce premier but du défenseur français à Milan depuis deux ans faisait beaucoup de bien aux Lombards, puisqu'ils encaissaient un but à la 78e minute par De Sutter, avant que Pato, dans le temps additionnel, ne ménage une fin de match plus tranquille. Dans ce groupe C, Malaga finira 1er, l'AC Milan 2e, et Anderlecht et le Zenith se disputeront la place en Ligue Europa à distance, les Russes à San Siro, les Belges en Espagne.

Le Real et le Borussia qualifiés, mais dans quel ordre

Dans le groupe D, les places ne sont pas encore définitives. Mais le Borussia Dortmund a réalisé une énorme soirée, en allant laminer l'Ajax Amsterdam (4-1) aux Pays-Bas. Le Borussia, privé de son capitaine Sebastian Kehl, blessé à un genou depuis une semaine, n'avait besoin que d'un point pour se qualifier. Face à des adversaires obligés de s'imposer pour rester dans la course aux 8es de finale, les hommes de Jürgen Knopp ont maîtrisé le jeu. Subtilement servi par Mario Götze, Marco Reus a ouvert la marque dès la 8e minute en tirant entre les jambes de Kenneth Vermeer (0-1). Très sereins défensivement, notamment grâce à l'impériale charnière Subotic-Hummels, les champions d'Allemagne ont creusé l'écart à la 36e mn en inscrivant un deuxième but sur un effort personnel de Götze (0-2). Robert Lewandowski a profité de l'indigence de la défense locale pour inscrire un doublé, 0-3 peu avant la pause (41e) puis 0-4 à la 67e. L'Ajax a sauvé l'honneur en fin de rencontre grâce à Daniel Hoesen (87). Les Néerlandais peuvent encore survivre sur la scène européenne, via la Ligue Europa. 

Car dans le même temps, Manchester City n'a décroché qu'un point, lors de la réception du Real Madrid. La rencontre s'est déroulée selon le scenario rêvé par les champions d'Espagne, avec un but rapide de Benzema (10e) qui leur a permis ensuite de laisser venir les Mancuniens pour tenter de les surprendre en contre. Dominateurs, mais pas très souvent dangereux, les "Citizens" ont égalisé sur un penalty d'Agüero (73e), assorti de l'exclusion d'Arbeloa, mais n'ont pas réussi à onze contre dix à aller chercher la victoire qui seule leur aurait laissé un espoir de qualification. Benzema a ouvert le score d'une reprise à bout portant, seul devant le gardien Hart, sur un long centre de Di Maria, en profitant d'une énorme erreur de marquage de Maicon. Quelques gestes techniques de Cristiano Ronaldo et de Benzema, aidés par les hésitations de la défense de City, son gros point faible depuis le début de la campagne de Ligue des champions avec dix buts encaissés, ont failli mettre fin au suspense en un quart d'heure. Le Real Madrid, pas toujours souverain depuis le début de la phase de  poule, a montré une grande maîtrise défensive pour obtenir le point qui lui  suffisait, pour le 100e match en Ligue des Champions de José Mourinho. Les Citizens sont,pour la deuxième année de suite, éliminés dès les phases de poules. Et la Ligue Europa n'est pas encore acquise, loin de là.

Réactions

Massimiliano Allegri (entraîneur de l'AC Milan, au micro de Sky Sport): "Non, ce n'est pas le match du rebond, on a atteint le premier objectif de la saison. C'est une belle récompense pour les garçons, qui l'ont méritée. On a été un peu imprécis en première mi-temps parce qu'on s'est trop précipité sur la dernière passe, on a trop vite cherché la verticalisation, ce n'était pas la peine. En seconde période c'était mieux. Il faut continuer à progresser. Le but de Mexès? Je pensais que la balle allait finir dehors! En plus il a fait un bon match".