Griezmann
Antoine Griezmann. | Cristina Quicler / AFP

Le week-end des Français de l'étranger

Publié le , modifié le

Auteur d'un triplé et d'une passe décisive, Antoine Griezmann a brillé avec l'Atletico et a confirmé son regain de forme. Karim Benzema et Ousmane Dembélé se sont également montrés à leur avantage. Pour sa première, Patrice Evra a sombré avec les Hammers de West Ham face à Liverpool.

Griezmann en feu, Benzema altruiste

Antoine Griezmann a confirmé de la plus belle des manières son retour au premier plan. Aligné aux côtés de Diego Costa face à Séville, le Français a rayonné sur la rencontre pour faciliter la victoire de son équipe (5-2). Auteur d'un triplé (dont un penalty) et d'une passe décisive, Griezmann a été l'homme de base des Colchoneros dimanche. Le Maconnais a marqué 8 buts sur ses 10 derniers matchs. De quoi rassurer Didier Deschamps sur l'état de forme de son attaquant vedette à un mois du prochain rassemblement des Bleus pour un match amical contre la Russie fin mars.

Griezmann n'est pas le seul Français à s'être mis en évidence ce week-end en Liga. Karim Benzema, d'abord chahuté par le public madrilène lors de large victoire face à Alavès (4-0), a délivré deux offrandes à Cristiano Ronaldo puis à Gareth Bale. Signe fort, le Portugais a pointé du doigt le Français face au public, comme pour leur indiquer qui célébrer. Il lui a ensuite fait cadeau d'un penalty, transformé par Benzema pour inscrire son quatrième but de la saison. Comme pour le réconcilier avec l'exigeant public merengue. «Malgré les difficultés qu'on a eues cette année, je pense que c'est un vestiaire qui est top. Après c'est dans ces détails-là... Karim avait juste besoin après le match qu'il a fait de marquer un petit but. Il a eu des occasions, il a fait marquer deux fois. Après, il y a ce geste de Cristiano pour Karim» , a apprécié Zinedine Zidane.

En Bundesliga, Benjamin Pavard s'impose de plus en plus comme un défenseur central de premier plan. Étincelant dans la victoire de Stuttgart face à Francfort (1-0), le Français a cadenassé les attaquants adverses. De quoi faire réfléchir Didier Deschamps sur son positionnement en équipe de France, lui qui est considéré comme un latéral.

Umtiti et Dembélé déroulent, Evra coule avec West Ham

Coupable d'une négligence sur le premier but de Portu pour Gérone, Samuel Umtiti a ensuite fait preuve d'autorité pour garder la cage barcelonaise inviolée dans la facile victoire du Barca face à Gérone samedi (6-1). Si Suarez, auteur d'un triplé, et Messi, pour un doublé, ont été les Blaugrana les plus en vue, Ousmane Dembélé, qui a enfin disputé 90 minutes complètes, a été intéressant. Discret en première période, il s'est mis en lumière en deuxième : il frôle le cadre sur une frappe croisée, avant de servir un délice de passe pour le troisième et dernier but de Luis Suarez. Encourageant.

Etrillé par l'attaque de feu de Liverpool, West Ham a subi les foudres des Reds samedi (4-1). Patrice Evra (36 ans), titularisé en l'absence d'Arthur Masuaku, a souffert le martyr. Sans doute en manque de rythme (il n'avait pas joué depuis son éviction de Marseille en octobre), le latéral a souvent été pris de vitesse par la vivacité des attaquants de Liverpool. Il est notamment fautif sur le premier but d'Emre Can. L'adaptation s'annonce compliquée pour Evra.

francetv sport @francetvsport